Jens V. Holm, patron de l'International Masters Games Association, et le conseiller municipal responsable des sports, Sylvain Légaré.

Les Jeux mondiaux des maîtres à Québec en 2015

La Ville de Québec accueillera les Jeux mondiaux des maîtres en 2015. Plus de 3000 athlètes convergeront vers Québec du 31 janvier au 8 février 2015.
Ces Jeux, aussi connus sous leur nom anglais World Masters Games, regroupent des athlètes professionnels à la retraite et d'anciens athlètes olympiques. Les participants ont tous 25 ans et plus et leur moyenne d'âge tourne autour de 50 ans.
Les épreuves vont du curling au hockey, en passant par le patinage de vitesse longue piste.
«C'est un des plus gros événements qui se tiendra à Québec. C'est impressionnant», a dit le conseiller municipal responsable des sports, Sylvain Légaré, qui a fait l'annonce à l'hôtel de ville mardi. Il ne cache pas qu'il aimerait bien y voir compétitionner quelques athlètes qui ont fait leur marque par le passé. «On souhaite avoir des plus connus, mais l'objectif est avant tout de faire découvrir Québec à ces 3000 ou 5000 athlètes. C'est plus touristique, plus social.»
La version estivale des Jeux mondiaux des maîtres existe depuis 1985, mais les premiers Jeux d'hiver se sont tenus à Beld, en Slovénie, en 2010. La deuxième présentation se tiendra dans la capitale pendant le Carnaval 2015.
La Ville de Québec injecte 900 000 $ dans ces Jeux, a noté M. Légaré, selon qui la recherche de financement auprès des autres gouvernements sera lancée sous peu. Il évalue les retombées économiques pour la région de 6 à 10 millions $.
Retombée de SportAccord
L'idée de tenir ces Jeux à Québec mijote depuis 2012, lors du Congrès SportAccord à Québec. À cette époque, Turin, en Italie, devait accueillir les Jeux 2015. «Mais la situation financière en Italie n'est pas trop bonne. Ils ne pouvaient pas trouver d'argent pour tenir l'événement», a expliqué le patron de l'International Masters Games Association (IMGA), Jens V. Holm. «Ils voulaient utiliser les équipements olympiques, mais les finances sont ce qu'elles sont», a-t-il poursuivi.
L'IMGA, basée en Suisse, s'est alors tournée vers Québec, qui a officiellement déposé sa candidature lors du Congrès SportAccord 2013 en Russie.
«L'organisation nous a demandé de considérer si on était intéressés. On l'a été», a dit le pdg du Centre des congrès de Québec, Pierre-Michel Bouchard, qui avait fait la présentation à Saint-Pétersbourg en mai 2013.
En prenant la relève de Turin, les responsables des Jeux de Québec 2015 sont conscients du court délai, à moins d'un an de l'événement. «Le temps est un facteur, et ça demande quand même beaucoup d'organisation, mais on est prêts à relever le défi», a assuré le coprésident d'honneur des Jeux, Claude Rousseau. Le président des Remparts partage ce titre avec Mario Bédard, fondateur de J'ai ma place.
Le président du Carnaval de Québec, Denis Simard, voit pour sa part une occasion de visibilité pour la fête hivernale. «C'est dans l'esprit, la mission du Carnaval de se redéployer. On pourra mettre nos énergies en commun», a-t-il dit.
Régis Labeaume n'a pas participé à l'annonce de mardi. Retenu à l'aéroport de Newark en raison du mauvais temps de lundi après avoir assisté au Super Bowl dimanche soir, le maire n'était pas encore rentré à Québec pour la conférence de presse mardi après-midi. M. Labeaume est arrivé à Québec en fin de journée.
Faits saillants
- À Québec du 31 janvier au 8 février 2015
- Regroupent des athlètes professionnels à la retraite et d'anciens athlètes olympiques de 25 ans et plus
- Nombre d'athlètes: de 3000 à 5000
- Contribution de la Ville de Québec: 900 000 $
- Budget total: 3,3 millions $
- Retombées estimées: de 6 à 10 millions $
- Sports en compétition: ski alpin, ski de fond, patinage de vitesse longue piste, hockey, curling, raquette, triathlon, escalade