Ryo Aono, comme tous les représentants du Japon, ont profité de l'absence de l'équipe américaine pour survoler la demi-lune à Stoneham, dans le cadre du Snowboard Jamboree.

Les Japonais dominent l'épreuve de Coupe du monde à Stoneham

Les planchistes japonais ont animé les finales de demi-lune, samedi après-midi, à la Coupe du monde de surf des neiges de Stoneham. Deux médailles d'or et un podium féminin 100% nippon font grimper la cote des représentants du pays de soleil levant à la veille des Jeux olympiques.
Soulignons l'absence de l'équipe nationale des États-Unis cette fin de semaine, à Québec. Les planchistes américains ont raflé 12 des 18 dernières médailles olympiques remises en demi-lune.
N'empêche que les Japonais monopolisaient la moitié des places de finalistes dans l'immense structure tubulaire québécoise. Quatre filles sur six et cinq gars sur douze. Dans le volet masculin, Ryo Aono s'est révélé intouchable dès son premier essai de 92,00 points. Le Suisse Jan Scherrer (85,25) et l'Australien Scotty James (84,50) s'en sont approchés.
Champion du monde de demi-lune en 2009 et deux fois médaillé aux X Games, Aono récolte une troisième médaille en autant de visites à Stoneham, deuxième d'or après celle de 2011. Il se réjouissait de sa victoire, espérant ainsi confirmer son voyage olympique à Sotchi. En 2010, à Vancouver, il avait pris le neuvième rang.
Chez les filles, Rana Okada (86,50 pts) a devancé ses compatriotes Yuki Furihata (82,25) et Hikaru Oe (78,25). La championne nationale japonaise remporte une première victoire en Coupe du monde. Médaillée de bronze à Stoneham en 2009, Okada avait aussi fait partie d'un triplé de Japonaises, cette année-là.
«Je suis tellement contente!» s'est-elle exclamée, dans un anglais approximatif. Elle sentait que sa victoire venait de sceller sa participation aux JO, sa deuxième après un 29e rang en 2010. Son explication sur la domination des Japonaises: «Plusieurs d'entre nous venons s'installer en Amérique pour s'entraîner», majoritairement au Colorado.
Deux Canadiens heureux
Chez les Canadiens, Brad Martin et Alexandra Duckworth ont garanti leur place aux Jeux olympiques. Le seul fait de se qualifier jeudi pour les demi-finales d'hier matin leur assurait un billet pour la Russie.
«J'ai reçu un donne-m'en-cinq [high five] non officiel l'autre jour, après les qualifs, alors je pense qu'en atteignant la finale aujourd'hui, j'ai pas mal assuré ma présence à Sotchi», a révélé l'Ontarien de 27 ans.
Onzième avec 68,00 points, Martin a tenté une figure avec trois rotations et demie à son deuxième essai, mais sans succès. Un truc qu'il devra réussir à Sotchi s'il veut bien y performer. Martin en sera à ses troisièmes Jeux.
L'annonce officielle de l'équipe canadienne olympique de surf des neiges se fera mardi, à l'Hôtel de glace de Québec. Mais Duckworth sait que son nom sera appelé. samedi, à sa grande satisfaction, elle a réussi une rotation de deux tours et demi, ce qui lui donne confiance en vue de ses premiers Jeux.
La Néo-Écossaise de 26 ans a pris la neuvième position (60,75), ratant la finale. Elle travaillera à parfaire sa manoeuvre durant un camp d'entraînement à Laax, en Suisse, où l'équipe canadienne de style libre ira passer une semaine.
HORAIRE
Dimanche:
11h-12h: slopestyle, demi-finales hommes et femmes
13h-14h10: slopestyle, FINALES hommes et femmes