Équipe Québec féminin a obtenu son billet pour la finale Inter B en battant les Bruins Jr de Boston en tirs de barrage, samedi, au tournoi de la deuxième chance disputé à l'Arpidrome de Charlesbourg.

Les filles en finale!

Équipe Québec féminin est assurément l'une des plus belles histoires du 58e Tournoi pee-wee. En battant les Bruins Jr de Boston 4-3 en tirs de barrage, samedi, les filles ont obtenu leur ticket pour la grande finale de la catégorie Inter B.
Sorties vainqueures dans trois matchs chaudement disputés au tournoi de la deuxième chance, les joueuses d'Équipe Québec féminin ont démontré tout leur caractère  au cours de la dernière semaine, à l'Arpidrome de Charlesbourg. Elles sont à présent à une victoire de marquer l'histoire de la plus grande compétition pee-wee au monde.
L'équipe dirigée par Caroline Ouellette, énergisée par une foule bruyante et massivement rangée derrière elle samedi, a tenu bon contre les coriaces Bostonnais. «On a vraiment eu un bon départ. À un certain moment, on était en avance 3-1. Ils ont marqué en fin de deuxième puis ils ont égalisé tôt en troisième période», a résumé Ouellette. 
Loin de se laisser abattre par la remontée de leurs adversaires, les filles ont essuyé un double désavantage numérique en fin de troisième engagement, puis un 4 contre 3 en période de prolongation. «Notre gardienne Mégane Pilon a vraiment fait de gros arrêts, elle a été très calme», a louangé la pilote de l'équipe.  
Catherine Proulx, Laurie Normand et Juliette Leroux ont noirci la feuille de pointage en temps réglementaire pour Équipe Québec féminin. C'est finalement Daphné Boutin qui a enfilé le but de la victoire en tirs de barrage. 
«Toute l'équipe d'entraîneures, on est tellement fières. Les filles n'ont jamais abandonné», a insisté Caroline Ouellette. «Les joueuses sont tellement heureuses de revenir au Centre Vidéotron. L'attitude est qu'on veut se reprendre cette fois-ci.»
Être inspirantes
En deux ans au Tournoi pee-wee, les filles n'ont pas réussi à gagner dans le grand amphithéâtre. «Pour nous, c'est de profiter du moment et de jouer avec confiance. On a mérité de s'y rendre. [...] On espère que la foule va se ranger derrière nous.» 
Équipe Québec féminin affrontera le HK Pirati de Lettonie, qui a éliminé les Harfangs de Beauport samedi par la marque de 6-2. 
Au-delà d'un possible titre au Tournoi pee-wee, Caroline Ouellette et ses adjointes, dont les athlètes olympiques Marie-Philip Poulin, Kim St-Pierre et Catherine Ward, savourent une victoire personnelle en participant à la grande finale. «Pour moi, c'est une autre belle opportunité d'offrir une belle vitrine au hockey féminin. C'est beaucoup ce pour quoi le projet [d'Équipe Québec féminin] a été mis sur pied.»
Les Remparts évincés
Les petits Remparts de Québec (Corsaires de Pointe-Lévy) ont de leur côté frappé un mur en quarts de finale du Tournoi pee-wee. Les Rangers Jr de Mid Fairfield, une des meilleures équipes AAA des États-Unis, étaient tout simplement trop forts et les ont rossés 7-0.
«On dirait qu'il n'y avait pas d'émotion, pas de magie», a commenté après le cinglant revers des siens Simon Labrecque, l'entraîneur-chef des Remparts.
Malgré la dégelée, ce dernier n'était pas moins fier de sa troupe. «L'un de mes objectifs était de se rendre jusqu'au deuxième samedi. Rendu là, tout était possible. [...] C'est sûr que la défaite de 7-0 fait mal, mais d'un autre côté c'était une très bonne équipe. Dans deux jours, les gars vont y repenser et être fiers de leur parcours. Nous, on est très fiers d'eux.»
Les Corsaires reprennent ainsi leur identité pour le reste de leur saison. «Veux, veux pas, [représenter les Remparts] vient avec une certaine pression. Les gens veulent qu'on avance dans le tournoi et il y a beaucoup de personnes qui assistent au match [...] Ç'a été une super expérience et c'est une belle fierté pour nous.»
En vitesse...
Beauport a travaillé très fort, samedi, mais ont finalement manqué de jus en demi-finale de l'Inter B. Ils ont été défaits 6-2 par le HK-Pirati de Lettonie. Jason Beaulieu a marqué les deux buts des Harfangs... Les Pionniers Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick ont facilement atteint la finale de l'Inter C en prenant la mesure 8-1 des Alliés de Montmagny-L'Islet. En cinq matchs, ils ont compté 35 buts et n'en ont accordé que 5. Ils batailleront pour le titre contre les Braves d'Ahuntsic, qu'ils ont vaincus 6-1 en début de compétition... Les Saguenéens de Chicoutimi seront de la finale Élites. Ils ont aisément vaincu les Hurricanes Jr de la Caroline 4-0. Ils affronteront les Tigres de Victoriaville, qui ont éliminé Columbus 3-2... Le Drakkar de Baie-Comeau a vaincu les Mooseheads d'Halifax 2-1 et les Voltigeurs de Drummondville ont éliminé l'Avalanche du Colorado 1-0 pour atteindre la finale de la classe AA, qui ne comptait que huit équipes cette année.