Ted Cruz a remporté le Kansas et le Maine.

Les favoris confortent leur avance aux primaires américaines

Le sénateur texan Ted Cruz a remporté des victoires au Kansas et au Maine lors des caucus et des primaires de samedi, tandis que l'homme d'affaires Donald Trump a obtenu les faveurs de la Louisiane et du Kentucky.
Bernie Sanders remporte le Kansas.
Du côté des démocrates, Bernie Sanders a remporté les caucus au Kansas et au Nebraska, alors que Hillary Clinton a arraché la Louisiane.
Devant ses partisans réunis en Idaho, où aura lieu une primaire mardi, Ted Cruz s'est réjoui de la «manifestation d'un réel élan» en sa faveur dans la course. Il a ajouté que cette victoire démontrait que les républicains s'unissaient derrière un seul candidat, pointe à peine voilée contre les deux autres candidats toujours en lice contre M. Trump.
Cruz, qui représente la frange ultra-conservatrice du camp républicain, a empoché une large victoire dans le Kansas, avec 48,2 % des suffrages contre 23,3 % pour le magnat de l'immobilier, dont la victoire avait pourtant été pronostiquée par les sondages dans cet État du Midwest.
Marco Rubio et John Kasich ont suivi loin derrière avec respectivement à 16,7 % et 10,7 % des votes.
Dans le Maine, le Texan s'est aussi imposé avec une relative facilité, récoltant plus de 2000 voix de plus que Trump.
Malgré ses deux défaites, l'exubérant magnat de l'immobilier a enregistré la plus importante victoire de la soirée en enlevant la Louisiane. Cet État du sud distribuait le plus grand nombre de délégués en vue de l'investiture du parti.
Le magnat de l'immobilier a quand même annulé sa venue samedi à la grand-messe annuelle des conservateurs près de Washington.
L'élite politique du Parti républicain cherche de plus en plus activement le moyen d'arrêter le milliardaire controversé, possiblement en «convention négociée», si aucun des candidats ne parvient à obtenir les 1237 délégués nécessaires pour remporter la nomination. Dans un tel scénario, les délégués sont alors libérés du vote qu'ils ont déjà accordé et doivent voter de nouveau.
Sanders lance un jab
Du côté des démocrates, Bernie Sanders a obtenu une victoire facile au Nebraska. Les autorités du parti ont annoncé qu'il avait aussi remporté les caucus au Kansas, ce qui lui donne sept victoires jusqu'à maintenant dans la course à l'investiture démocrate. Quant à Hillary Clinton, qui obtient de bons scores parmi les Afro-Américains, elle a facilement remporté la Louisiane.
Contrairement aux dernières élections primaires, Bernie Sanders a livré son discours avant que les résultats ne soient connus. Il s'est livré à une charge contre MmeClinton, ridiculisant notamment le salaire qu'elle a reçu pour ses discours.
Le pourfendeur de Wall Street redonne ainsi des couleurs à une campagne qui était sortie considérablement affaiblie après le super mardi lors duquel Hillary Clinton avait remporté sept victoires.
Dans un discours sobre à Detroit, la meneuse de la course démocrate a déclaré qu'elle était la seule candidate à avoir un plan crédible pour la classe moyenne.
L'ancienne première dame détient toujours une confortable avance sur le sénateur du Vermont. Mme Clinton profite désormais d'une avance confortable sur M. Sanders, avec 1066 délégués contre 432. Il faudra 2383 délégués pour gagner la nomination démocrate.
La marche vers la présidence américaine se poursuit ce dimanche alors que les démocrates tiennent leurs caucus du Maine, pendant qu'une primaire républicaine mineure se tiendra à Porto Rico.  Avec AP