L'animatrice Mahée Paiement, présidente du jury des duchesses, et Charlyne Ratté, membre du comité exécutif du Carnaval, accompagnent Bonhomme et les duchesses Geneviève Richard (Beauport),Rosalie Mercier (Charlesbourg), Joannie Bélanger (La Cité-Limoilou), Renée-Ève Faucher (Haute-Saint-Charles), Marie-Lou Lefebvre (Les Rivières), Janice Beaudoin (Lévis) et Amélie Godin-Gosselin (Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge).

Les Duchesses n'ont pas dit leur dernier mot

Même s'il n'est pas au courant des orientations qui seront prises par le conseil d'administration du Carnaval de Québec au cours des prochains mois, le chargé de projet pour les duchesses, Bruno Salvail, est convaincu que cette institution qui a été ramenée l'an dernier est là pour rester.
«Non, on ne sait pas quelles décisions seront prises, mais on n'opère pas comme si c'était la dernière année. On sent aussi que les gens du conseil sont enthousiastes envers les nouvelles duchesses», explique-t-il.
Vente de bougies
«Quand on a ramené les duchesses, on l'a fait parce que c'était ce que la population souhaitait. Cette année, on recentre de nouveau leur rôle vers la vente de bougies pour la même raison. Les gens voulaient les voir davantage sur le terrain.»
Présentées jeudi soir lors du match des Remparts de Québec, les sept jeunes femmes auront comme mission de stimuler la vente de bougies, qui était à la baisse au cours des dernières années.
«Il n'y a plus 56 façons d'aider sa duchesse. Les gens qui souhaitent les épauler n'ont qu'à acheter la bougie. De plus, chaque duchesse a identifié une cause dans son duché et l'organisme désigné recevra un don important des Jeunes Philanthropes de Québec si la duchesse est élue reine», conclut M. Salvail.