Jean-Luc Boulay, Normand Laprise, Élyse Marquis, Daniel Vézina et Pasquale Vari des Chefs!

Les Chefs!: prêts pour la revanche?

Même si Élyse Marquis est tenue au secret pour (presque) tout ce qui concerne la cinquième saison des Chefs!, elle peut nous assurer que les téléspectateurs n'auront pas le temps de s'ennuyer.
Celle qui coanime Les Chefs! au côté du chef Daniel Vézina pour une deuxième année venait de terminer les tournages lorsque nous lui avons parlé, à la mi-juin. Elle doit toutefois rester muette sur l'issue de cette revanche, où des aspirants-chefs des saisons précédentes sont de retour aux fourneaux. «Si tu savais le nombre de papiers qu'on a signés pour s'engager à ne rien dévoiler...», lance-t-elle en riant. Même les plats qui seront cuisinés sont un sujet tabou lors des entrevues.
Les 12 candidats (qui sont tous déjà sous-chefs ou chefs dans de grands restaurants) auront des défis plus difficiles à relever. «Habituellement, au premier défi, ils cherchent leurs marques, les outils, brûlent leur truc, ils sont un peu perdus. Tandis que là, c'est parti avec la même intensité qu'une finale», raconte l'animatrice, qui était elle aussi plus à son aise sur le plateau. «Tout ce que je voulais l'an passé, c'était ne pas faire de vagues. Que les gens retrouvent l'émission qu'ils aiment. Je me suis permis plus et je me sentais beaucoup plus chez moi cette année.»
Le tournage a semble-t-il été un charme, puisque les candidats étaient déjà à l'aise pour cuisiner avec une caméra sous le nez. «Leur esprit d'équipe était fort, même si les enjeux étaient plus grands. Quand tu veux prendre ta revanche, tu veux vraiment gagner», relève Élyse Marquis.
De retour à la maison, elle entend encore les recommandations fétiches des juges (Jean-Luc Boulay, Normand Laprise et Pasquale Vari) retentir à ses oreilles, si bien qu'elle assaisonne plus et est davantage organisée dans sa cuisine. «J'ai un petit jardin de fines herbes et j'en mets partout, je risque, avec des fruits par exemple», glisse-t-elle. Mais pas question d'essayer de cuisiner comme les aspirants-chefs, qui font dans «la haute voltige culinaire».
Devenir une étoile en cuisine, tout comme percer dans le milieu artistique, exige de savoir se mettre en valeur. Lorsqu'on lui demande de comparer les deux, Élyse Marquis répond: «Je crois beaucoup au travail. J'ai de l'admiration pour les cuisiniers qui ne comptent pas leurs heures, qui sont sous pression, dans l'ombre. Mais je préfère être de mon côté, je crois.» Lorsque les téléspectateurs qui la croisent à l'épicerie lorgnent ce qu'elle met dans son panier, elle se fait d'ailleurs un devoir de répéter qu'elle n'est qu'animatrice...
Outre quelques tweets en direct lors de la diffusion des émissions des Chefs!, Élyse Marquis profitera de l'été pour se reposer en famille. D'autres projets se dessinent pour l'année qui vient, même si l'émission Alors, on jase, qu'elle animait avec Joël Legendre, n'a pas survécu aux coupes à Radio-Canada.
La cinquième saison des Chefs! débute le lundi 7 juillet à 20h à Radio-Canada.