Les arts express

Santana au Centre Vidéotron
<p>Carlos Santana</p>
Santana reviendra à Québec le 18 avril. Le groupe du guitariste Carlos Santana s'y arrêtera dans le cadre du Luminosity Tour. Le lendemain, la troupe mettra le cap sur Montréal. Bien des rumeurs ont circulé ces dernières années sur la possibilité que le vétéran parte en tournée avec l'équipe de musiciens associée à la période dite «classique» de la formation, à la fin des années 60, mais ce ne sera visiblement pas le cas pour cette fois. Le guitariste viendra défendre son rock latin avec une équipe de 10 instrumentistes, dont les chanteurs Andy Vargas et Tony Lindsay. Les billets, qui vont de 51 $ à 89 $, seront en vente vendredi, à 10h, au www.ticketmaster.ca, au www.lecentrevideotron.ca ou encore au 1 855 790-1245. Nicolas Houle
Deux visions de la fatalité
On a beaucoup causé de cancer ces derniers temps, alors que plusieurs personnalités publiques ont été emportées par une forme ou l'autre de cette maladie. Signée par Pascale Renaud-Hébert, Sauver des vies s'avère donc tristement d'actualité en évoquant le parcours de deux femmes d'âges et de milieux différents, mais confrontées au même sort : un cancer incurable. L'une vit sa maladie dans le déni de la fatalité, l'autre l'apprivoise en faisant la promesse d'aimer jusqu'à la fin. Maxime Beauregard-Martin, Vincent Champoux, Ariel Charest, Samuel Corbeil, Sophie Dion et Marc-Antoine Marceau partagent les planches dans cette production, qui prend l'affiche du Théâtre Premier Acte jusqu'au 6 février. Geneviève Bouchard
Programme double à la salle Multi
<p><em>Exister encore</em></p>
Le premier spectacle de danse de l'hiver réunit deux oeuvres de chorégraphes féminines en émergence, Katia-Marie Germain de Montréal et Maryse Damecour de Québec. Dans Folds, la première utilise une installation interactive qui permet de fondre les corps dans les éclairages et les projections vidéographiques. La seconde a tiré sa chorégraphie d'une collecte de 331 mouvements auprès de 179 participants. Dans Exister encore, Maryse Damecour, qui nous avait présenté La petite mort l'an dernier, étudie l'existence d'une personne dans notre société hyperstimulante. Les 21, 22 et 23 janvier, 20h, à la salle Multi de Méduse. Daphné Bédard
Total Crap versions metal et lutte
Deux rendez-vous incontournables pour les amateurs de Total Crap, vendredi et samedi, au Cercle. On aura droit, en effet, à des compilations des plus mauvais segments d'émissions ou de clips jamais diffusés, question de bien se dérider. D'abord, une thématique métal (vendredi, à 21h), carburant au spandex, aux cheveux crêpés et aux mauvais effets spéciaux. Puis une consacrée à la lutte (samedi, 21h), avec des discours et des combats édifiants, comme il se doit. Entrée : 15 $. Nicolas Houle
Explosion de tambours
<p><em>Seventeen Samurai</em></p>
Les artistes-athlètes du spectacle TAO : Seventeen Samurai prendront d'assaut la scène de la salle Louis-Fréchette jeudi dans une chorégraphie énergique. La troupe japonaise, qui nous visite pour la première fois, met en scène dans ce spectacle 17 samurais qui manient les tambours traditionnels nommés taiko dans une danse explosive. TAO a été créé au Japon en 1993 et marie l'art théâtral, la musique, la danse et présente des costumes époustouflants. Plus de six millions de spectateurs à travers le monde ont vu jusqu'ici TAO en spectacle. Le 21 janvier, 20h, à la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre. Daphné Bédard