Phil Mickelson, qui a pris un égoportrait avec son coéquipier Ricky Fowler et des partisans américains au huitième trou de leur match, a établi un nouveau record de la Coupe des Présidents en remportant une 25e victoire à ce tournoi, dépassant ainsi Tiger Woods.

Les Américains ont frôlé l'histoire à la Coupe des Présidents

Les golfeurs américains sont passés à un petit point d'écrire une page d'histoire, samedi : s'adjuger la Coupe des Présidents avant mêmes les 12 matchs en simple du dimanche.
L'Indien Anirban Lahiri a inscrit deux oiselets pour retarder l'inévitable défaite de l'équipe internationale, qui tire de l'arrière 14,5 à 3,5 après trois jours de compétition. Il a offert la seule victoire du jour à l'équipe internationale en deux séances de quatre matchs (coups alternatifs, puis quatre balles). 
Lahiri et le Sud-Coréen Woo Kim Kim menaient par un trou quand ils se sont présentés au 18e trou. Lahiri a envoyé une approche coupée à trois pieds du trou et même si Kevin Chappell et Charley Hoffman se retrouvaient dans une fosse de sable, ils n'ont pas concédé le trou.  Ils savaient très bien que leur victoire aurait pu confirmer la conquête d'une 10e Coupe des Présidents depuis sa création en 1994.
Bonté pénalisée
Malgré l'absence de suspense, la journée a quand même été ponctuée de moments intéressants, notamment au 12e trou. L'Australien Jason Day avait déjà inscrit un oiselet pour l'équipe internationale et l'Américain Jordan Spieth devait caler un roulé de 12 pieds pour l'égaler. Le Sud-Africain Louis Oosthuizen, qui avait envoyé son coup de départ derrière le vert sur cette normale 4, pouvait toutefois inscrire un aigle.
Son deuxième coup a raté la coupe et la balle se dirigeait vers l'eau de l'autre côté du vert. Spieth a récupéré la balle en mouvement avec son fer droit pour la redonner à son rival, sachant que l'équipe internationale avait déjà un oiselet en banque.
L'arbitre du match Andy McFee a toutefois informé Spieth qu'il avait violé la règle selon laquelle un joueur n'avait pas la permission d'influencer le mouvement d'une balle en jeu. Spieth a donc été disqualifié du trou, malgré les protestations d'Oosthuizen et de Day, qui comprenaient son intention. «Je suis désolé d'avoir tenté de faire une bonne chose», a déclaré Spieth à McFee dans un mélange de sarcasme et de frustration.
Notons également le 25e gain de Phil Mickelson à la Coupe des Présidents, ce qui lui a permis de battre la marque établie par Tiger Woods.  Avec AFP