La présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Monique F. Leroux

L'épargne dès l'enfance pour Monique F. Leroux

La pdg du Mouvement Desjardins et maintenant présidente de l'Alliance coopérative internationale, Monique F. Leroux, évolue dans un milieu où l'importance de l'épargne est constamment mise de l'avant. C'est toutefois dès l'enfance que Mme Leroux a été sensibilisée à mettre des sous de côté, grâce à la caisse scolaire à son école primaire.
«Ça a vraiment été un déclencheur très important», signale-t-elle. «J'ai appris assez jeune que chaque sou compte. À l'époque où il n'y avait pas encore d'assurance-maladie, mon père a été malade et nous avons vécu certaines difficultés... Mes parents ont ensuite eu un commerce où j'aidais. Ils ont bien vécu, mais jamais à crédit», indique Mme Leroux. 
Jeune pianiste, elle avait des contrats d'enseignement et d'accompagnement au ballet ou dans les églises. Une partie de l'argent ainsi récolté de même que les bourses gagnées lors de concours étaient systématiquement mis de côté. 
Pour Monique Leroux, l'épargne permet d'avoir une certaine autonomie. Elle accorde donc une grande importance à la planification, notamment pour la retraite. Son conjoint et elle ont aussi toujours eu le souci d'inculquer une éducation financière à leur fille, aujourd'hui âgée de 19 ans.