Lena Dunham a récemment rabroué un reporter qui lui reprochait d'apparaître trop souvent dénudée dans la série Girls.

Lena Dunham: comme ça lui plaît

Lena Dunham n'est pas du genre à avoir la langue dans sa poche ni à se laisser marcher sur les pieds.
L'actrice et créatrice de Girls (la troisième saison vient de débuter à HBO et il y en aura une quatrième) a récemment rabroué un reporter qui lui reprochait d'apparaître trop souvent dénudée dans la série. «Je ne vois pas l'utilité de toute cette nudité dans l'émission, particulièrement la vôtre», lui a lancé ledit journaliste lors du Television Critics Association Press Tour, à Pasadena, le 9 janvier, ajoutant qu'Hannah (le personnage de Dunham) «était trop souvent nue, sans raison» et que ça le dérangeait. «C'est juste une façon réaliste de montrer la vie, tout simplement», a répondu la femme de 27 ans.
Soupçonnant le monsieur en question de n'être peut-être pas à l'aise avec son physique de fille un peu ronde, elle a ajouté : «Si vous ne me trouvez pas à votre goût et n'aimez pas me regarder, c'est votre problème, arrangez-vous avec ça!» Lena Dunham a aussi été «défendue» par les producteurs Judd Apatow et Jenni Konner, Apatow jugeant les questions du journaliste «sexistes et misogynes». C'est ce qu'on appelle une mauvaise journée au bureau.
***
>> Scarlett Johansson: vive la France!
Qui prend mari prend pays. C'est ce que vit Scarlett Johansson, installée depuis peu à Paris parce que fiancée avec le journaliste Romain Dauriac. L'actrice a profité de son récent passage chez David Letterman pour donner sa réelle «appréciation» de ses nouveaux concitoyens. «Je n'ai pas envie de le dire, car je vais offenser toute une nation, mais il y a des petites choses désagréables. La première fois que je suis venue ici [en France], je pensais que la réputation selon laquelle les Parisiens étaient grossiers et impolis était fausse. Je disais : "Ils ne sont pas grossiers, ils sont merveilleux!" C'était avant que je vive ici, comme si les gens avaient décidé que comme je n'allais plus repartir, ils pouvaient être grossiers et impolis avec moi!»
Ouch. Aussi, paraît que les Parisiens marchent mal. «Ils ne savent pas comment marcher. Ils me rentrent dedans et ne s'excusent même pas. Je viens de New York et à New York, c'est une jolie danse dans les rues, on s'évite les uns les autres, c'est une vraie chorégraphie. Je suis devenue vraiment agressive avec les gens maintenant et je m'en fiche!» On lui suggère de s'habiller en footballeur (américain) pour sa prochaine promenade.
***
>> Shia LaBeouf: un pas en arrière
Shia LaBeouf en a assez des attaques, il quitte le plateau. «À la suite des récentes attaques envers mon intégrité artistique, je me retire de toute forme de vie publique», a-t-il tweeté la semaine dernière. L'histoire à l'origine de ce retrait volontaire en est une de plagiat. L'acteur (au nom imprononçable) se serait très largement inspiré d'une nouvelle de l'auteur Daniel Clowes pour bâtir son court-métrage Howard Cantour.
LaBeouf s'en est officiellement excusé l'automne dernier, en écrivant «Je suis désolé Daniel Clowes» sur une banderole traînée par un avion. Lena Dunham ne s'était pas gênée pour le rabrouer férocement sur Twitter, trouvant sa façon de faire idiote. Pour s'expliquer (encore), Shia s'est servi d'un message d'excuses... déjà utilisé par le rappeur Gucci Mane. Ce qui explique une blague de Jim Carrey aux Golden Globes : «La mort, c'est facile. La comédie, c'est difficile... Je crois que c'est Shia LaBeouf qui a dit ça. Si jeune, si sage.» Réponse de ce dernier sur Twitter : «Si vous expliquez à @JimCarrey que vous l'avez tué, personne ne sait si c'est pour vrai ou non. De cette manière, il est immortel.» Serait-il possible d'être encore moins clair, svp?
***
>> Drew Barrymore: souvenirs de jeunesse
Le temps n'arrange pas toujours les choses. Drew Barrymore a confié au magazine Marie-Claire que depuis toujours, elle a une relation difficile avec sa mère. «Ma relation avec ma mère est tellement compliquée. J'ai toujours eu de l'empathie pour elle et encore plus depuis que j'ai un enfant. Mais le fait de devenir maman ne m'a pas permis de réduire la distance. Nous ne pouvons faire partie de la vie l'une de l'autre.»
La jeune fille (qui s'est retrouvée en cure de désintoxication à 14 ans parce qu'elle était alcoolique et toxicomane) s'était émancipée en 1989 de ses parents, Jaid et John Barrymore Jr. (mort du cancer à 72 ans, en 2004). «Lorsque j'étais enfant, tout était désorganisé, mes parents étaient vraiment instables et mon monde n'avait aucun sens. J'avais 14 ans lorsque je me suis installée dans mon propre appartement et j'avais peur. J'étais persuadée que quelqu'un allait entrer par la fenêtre.» L'actrice de 38 ans croit que l'amitié l'a sauvée. «J'ai détesté grandir seule. Mes amis sont les amours de ma vie», de même que Will Kopelman (son mari), Olive, 15 mois (leur fille), et la deuxième petite qui naîtra ce printemps. Le temps a (un peu) arrangé les choses.
***
En vitesse
› Pamela Anderson s'est remariée avec un de ses ex, le producteur Rick Salomon. En 2007, leur premier mariage avait duré... quelques semaines. On leur souhaite de fêter au moins leurs noces de papier.
› Hilary Duff et l'ancien joueur de la LNH Mike Comrie ont annoncé qu'ils se séparaient «amicalement», après trois ans de mariage.
› Bonne nouvelle, Christine McVie reprend du service au sein de Fleetwood Mac, 15 ans après avoir quitté le groupe.
› L'ex-madame Sean Penn, Robin Wright, 47 ans, est fiancée avec l'acteur Ben Foster, 33 ans. Le couple était ensemble aux Golden Globes, dimanche.
› Partenaires dans Le loup de Wall Street, Leonardo DiCaprio et Jonah Hill travaillent au développement d'une série télé avec le rappeur Q-Tip, portant sur la vie de ce dernier. Q-Tip est un ami de longue date de Leo.
Sources : wikipedia.org, people.com, accesshollywood.com, blogs.usatoday.com/popcandy, imdb.com, twitter.com, deadline.com, pitchfork.com, hollywoodreporter.com, usmagazine.com
<p>Jennifer Lawrence avait chuté en grimpant sur scène aux derniers Oscars. «JLaw» s'est reprise en gravissant sans encombre les quelques marches pour aller cueillir son Golden Globe dernier.</p>
Dans le rétroviseur
Quand elle est montée sur scène, dimanche, pour cueillir son Golden Globe pour le meilleur rôle de soutien féminin (Arnaque américaine), Jennifer Lawrence était excitée comme une puce, mais elle a gravi sans encombre les quelques marches menant à sa récompense. Souvenez-vous qu'aux derniers Oscars, elle s'était affalée (avec grâce, quand même) dans l'escalier pour se rendre sur scène, après avoir été sacrée Meilleure actrice pour Le bon côté des choses. Presque un an plus tard, «JLaw» a expliqué (avec son humour habituel) au magazine W les vraies raisons de sa chute. «Tout juste avant d'entendre mon nom, j'étais sur mon siège et je n'arrêtais pas de me répéter le mot cakewalk. Je me disais : "Pourquoi j'ai ce mot qui n'a aucun sens dans la tête?" Et puis j'ai gagné, j'ai commencé à monter l'escalier, je suis tombée... et j'ai compris ce que ma styliste m'avait vraiment dit au début de la soirée : "kick, walk, kick, walk"», soit donner un petit coup de pied à la longue robe, puis faire un pas, tout ça pour éviter de trébucher, justement. On se doute à quoi Jennifer va penser avant d'être peut-être déclarée gagnante, le 2 mars.
***
En chiffres: 1,4 million $
C'est le montant qu'a dépensé (ou investi) Anderson Cooper à l'encan organisé samedi dernier par Sean Penn, dans le but de recueillir des fonds pour Haïti. Anderson a acquis une oeuvre de l'artiste en art contemporain Jeff Koons. La bataille s'est faite (par hasard) entre deux vedettes de CNN, Piers Morgan quittant les enchères après avoir offert 1,3 million $. «J'ai texté mon conjoint pour lui dire que j'avais payé 1,4 million $ pour une oeuvre d'art et il m'a répondu : "Tu te fous de moi!?"», a raconté en rigolant Cooper après son achat. C'est quand même payant, travailler à CNN.
***
Sur le web
Du livre à l'écran
Pour ceux qui aiment bien lire une oeuvre littéraire avant (ou après) qu'elle soit transposée au cinéma, BuzzFeed a répertorié 16 bouquins à dévorer avant leur renaissance en salle cette année.