Julie Lemieux

L'emplacement de l'anneau Gaétan-Boucher privilégié

L'emplacement de l'actuel anneau de glace extérieur Gaétan-Boucher est celui que la Ville de Québec a dans sa mire pour construire un futur anneau de glace couvert.
«Actuellement, la localisation privilégiée est celle de l'anneau de glace Gaétan-Boucher. On analyse également d'autres sites, mais actuellement, c'est vraiment lui qui est potentiellement réalisable», a commenté le vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec, Jonatan Julien.
L'anneau Gaétan-Boucher est situé rue De Rochebelle dans Sainte-Foy. Dans son budget présenté jeudi, le gouvernement Marois a prévu 32,5 millions $ pour une telle installation évaluée à 97 millions $. Elle accueillera autant l'élite du patin de vitesse que le patinage libre pour la population.
Couvrir l'actuel anneau était le projet initial de la Ville. Le maire Régis Labeaume avait par la suite souhaité le voir annexé à l'Université Laval, comme c'est le cas à l'Université de Calgary, qu'il avait visité en février 2012.
«On regarde ça aussi actuellement aussi. Le site final n'est pas encore déterminé, mais l'emplacement actuel de Gaétan-Boucher, ça pourrait être là», a marteléM. Julien. Reste maintenant à aller chercher le tiers du financement - un autre 32 millions $ - d'Ottawa.
Ce feu vert du provincial aidera à convaincre le gouvernement Harper, estime M. Julien. «Maintenant qu'il est inscrit au programme québécois des infrastructures, disons que le message est assez clair.» L'annonce d'un investissement pour le réaménagement du site Dalhousie a aussi réjoui M. Julien et sa collègue Julie Lemieux, mandatés pour réagir au budget en l'absence du maire Régis Labeaume, qui est parti pour Rome jeudi. «On a senti un engouement des citoyens pour ce projet. C'était une erreur de la nature d'avoir un stationnement là en plein milieu de l'arrivée des croisiéristes et du Vieux-Québec.»
Bonne nouvelle aussi pour la chapelle Bon-Pasteur, classée historique en plein coeur de la colline parlementaire, mais désertée depuis 2007. «On veut créer un circuit de chapelles et on espère pouvoir l'intégrer», a rappeléMme Lemieux, qui y prévoit une vocation culturelle.