L'idée d'un spectacle de cirque créé par des artisans de Québec a été évoquée par le maire de Québec, Régis Labeaume, l'automne dernier.

L'École de cirque intéressée à animer l'Agora de Québec

L'École de cirque de Québec se montre intéressée à participer à l'animation de l'Agora du Vieux-Port, mais pourrait sauter son tour en 2014.
Le codirecteur général de l'école, Yves Neveu, ne cache pas son intérêt pour l'Agora, même si «aucun projet ferme» n'est sur la table pour l'instant.
Il précise que l'École de cirque n'est «pas directement impliquée» dans la réflexion visant à animer l'Agora après les expériences des dernières années, dont celle plus heureuse du Cirque du Soleil l'été dernier. «Mais on nous a glissé des mots à l'occasion en nous demandant si on était intéressés», note M. Neveu, sans dévoiler les «intervenants» qui l'ont approché avant Noël.
Et quelle a été sa réponse? «Ça dépend des projets. On ne prendra pas le lead d'un projet dans le Vieux-Port. On serait peut-être intéressés à être participants ou à contribuer», avance-t-il.
C'est d'ailleurs ce que l'école de cirque a fait en 2013 avec le Cirque du Soleil, rappelle-t-il. Certains de ses étudiants faisaient partie de la distribution du spectacle permanent qui a connu un franc succès dans l'enceinte de 4200 places. «Il n'y a rien qui nous empêcherait de continuer dans ce sens-là ou autre chose», affirme M. Neveu.
«Nous, on ne présentera pas un dossier pour dire qu'on prendrait l'Agora. Ce n'est pas dans notre mandat de produire des spectacles à grand déploiement», ajoute-t-il.
Évènements ponctuels
Cette semaine, le pdg du Port de Québec, Mario Girard, a indiqué que l'Agora fera place à des événements ponctuels l'été prochain, à moins d'une offre-surprise.
La filiale 3E du Festival d'été de Québec, qui avait le contrat de gestion de l'Agora jusqu'à l'an dernier, travaille toujours avec le Port et «d'autres partenaires» non identifiés pour établir une formule et un calendrier pour 2014.
Mario Girard a précisé que l'équipe demeure ouverte aux propositions, même permanentes.
L'automne dernier, le maire Régis Labeaume avait évoqué la possibilité de créer pour l'Agora un nouveau spectacle de cirque conçu par des artisans de Québec. Il avait fait allusion aux étudiants de l'école de cirque, en fixant un horizon de deux ans pour le concrétiser.
Force est de constater que ce ne sera pas pour 2014. Yves Neveu croit que s'il y avait un projet dans l'air, «ça serait plus avancé».
C'est pourquoi il tourne davantage son regard vers 2015. L'école de cirque de la 2e Avenue célébrera alors son 20e anniversaire. Pour l'occasion, un «gros projet» prendra vie dans différents lieux. Et l'Agora «pourrait être une option» parmi d'autres, se limite à dire Yves Neveu.