Marc-Antoine D'Astous, s'est fait prendre après avoir installé en février dernier une caméra dans la salle de bains des employés du Burger King où il travaillait.

Le voyeur des «Burgers»

Un homme de 20 ans de Lévis, Marc-Antoine D'Astous, s'est fait prendre après avoir installé en février dernier une caméra dans la salle de bains des employés du Burger King où il travaillait, dans le secteur Saint-Jean-Chrysostome.
La caméra, cachée derrière une tuile du plafond, filmait les employés pendant qu'ils se changeaient ou allaient à la toilette. D'Astous, un jeune homme sans antécédent judiciaire, s'est d'abord défendu en disant qu'il avait installé cette caméra pour piéger des voleurs. Il a fini par plaider coupable mercredi à une accusation de voyeurisme et a été condamné à faire 75 heures de travaux communautaires. Il a aussi accepté de se soumettre à une thérapie.