Le vote par anticipation a la cote à Québec

C'est dans les circonscriptions de Louis-Hébert et de Jean-Talon, à Québec, que le taux de participation a été le plus élevé au terme d'une première ronde de vote par anticipation. La province se dirige vers un nouveau record.
Exactement 561 872 électeurs avaient exercé leur droit de vote en date de dimanche, soit 9,39 % des électeurs inscrits sur les listes électorales avant la révision spéciale. À la même étape du processus électoral de 2012, 500 805 citoyens ou 8,48 % des électeurs s'étaient déjà prononcés. Le taux de participation au vote par anticipation, qui se poursuit désormais une bonne partie de la semaine avant le jour officiel du scrutin, va de record en record depuis quelques élections.
Dans la capitale, les électeurs semblent apprécier cette flexibilité. Un peu plus de 17 % des votes sont déjà enregistrés dans Louis-Hébert et Jean-Talon, qui se retrouvent loin devant les autres. Presque toutes les circonscriptions de la région de Québec dépassent d'ailleurs la moyenne provinciale.
Ces statistiques incluent le vote par anticipation de dimanche, qui s'est poursuivi lundi, mais aussi les bulletins remplis depuis vendredi au bureau du directeur de scrutin de chaque circonscription, dans les installations d'hébergement et dans les établissements d'enseignement.
Exactement 8583 étudiants ont fait le détour par les isoloirs installés dans les cégeps et les universités, une première au Québec pour inciter les jeunes à voter. Avec 929 votes exprimés, la circonscription de Jean-Talon, où se trouve l'Université Laval et quelques collèges, arrive d'ailleurs bonne deuxième après Outremont.
Le vote dans les établissements d'enseignement, dans les installations d'hébergement et au bureau du directeur du scrutin se poursuit jusqu'à jeudi. Le dépouillement du vote par anticipation se fait le soir du scrutin, le 7 avril.