Foued Mohamed Aggad, 23 ans, était originaire de Strasbourg  et était parti en Syrie fin 2013.

Le troisième terroriste du Bataclan identifié par sa mère

Le troisième auteur de la fusillade au Bataclan, la salle de spectacles parisienne où des dizaines de personnes ont été massacrées le 13 novembre, a été identifié.
Un véhicule de police stationné devant le Bataclan
Il s'agit de Foued Mohamed-Aggad, un Français qui avait quitté la ville de Strasbourg à la fin de 2013 pour aller combattre en Syrie.
Sa mère a reçu un texto de langue anglaise annonçant sa mort comme «martyr» il y a 10 jours. Elle a alors communiqué avec la police et fourni un échantillon d'ADN, ce qui a permis d'identifier le jeune homme.
C'est habituellement de cette manière que le groupe armé État islamique informe les familles de la mort de leurs proches.
Tous les participants aux attentats du 13 novembre qui ont jusqu'à présent été identifiés étaient des Français ou des Belges qui avaient rejoint les rangs djihadistes.
Les trois tireurs du Bataclan étaient armés de fusils d'assaut et de vestes explosives, et ils ont tué près des trois quarts des 130 victimes. Les deux autres assaillants, Omar Ismail Mostefai et Samy Amimour, étaient aussi des Français. Deux des trois terroristes ont fait exploser leurs vestes quand les policiers sont intervenus; la veste du troisième a explosé quand il a été atteint par les balles de la police.
Un homme qui a été tué quand la police a perquisitionné un appartement parisien le 18 novembre n'a toujours pas été identifié.
Le premier ministre Manuel Valls a prévenu mercredi que l'enquête durera encore longtemps.