«L'enquête policière en cours au centre-ville a permis d'établir que la menace à la sûreté publique dans le secteur est terminée. Néanmoins, l'opération policière se poursuit sur la colline du Parlement, et la colline demeure interdite au public», ont indiqué les autorités dans un communiqué.

Le tireur considéré comme un «voyageur à haut risque»

L'auteur de la fusillade au Parlement d'Ottawa mercredi a été identifié comme Michael Zehaf-Bibeau, un Canadien de 32 ans considéré par les services de renseignements comme un «voyageur à haut risque» et qui s'était fait récemment retirer son passeport, selon plusieurs médias.
La chaîne américaine CBS cite des sources officielles américaines pour révéler l'identité du suspect, qui a été abattu par la police en milieu de journée à Ottawa.
Des responsables canadiens ont confirmé son identité au quotidien canadien Globe and Mail, précisant que ce Canadien était présenté comme «un voyageur à haut risque» par les services de renseignement et s'était fait récemment retirer son passeport.
L'homme qui a tué lundi avec sa voiture un militaire dans la banlieue de Montréal s'était lui aussi fait confisquer son passeport en juillet, avaient annoncé mardi les enquêteurs.
Michael Zehaf-Bibeau aurait été condamné à deux ans de prison pour vol et possession d'armes en 2003, selon la chaîne canadienne CTV. Il serait également poursuivi pour possession de stupéfiants, près de Montréal et d'Ottawa.
M. Zehaf-Bibeau est suspecté d'avoir tué près du Parlement le caporal Nathan Cirillo, qui était en faction devant le monument aux morts d'Ottawa, a indiqué le ministre des Affaires étrangères John Baird.