Le syndicat de TVA demande le retour de Mélissa François

Dire «Kim Jong Deux» au lieu de Kim Jong Il sur une chaîne d'information mérite-t-il une rétrogradation? Le Syndicat des employés de TVA est convaincu que non et demande à la direction de LCN de permettre à Mélissa François de revenir en ondes.
Le 18 décembre, la lectrice de nouvelles avait par erreur annoncé la mort du dictateur «Kim Jong Deux». La bourde a fait le tour du Web francophone et valu à son auteure d'être rétrogradée.
Selon le syndicat, Mme François n'a pas à porter le blâme à elle seule. «Le lapsus commis à 22h22 est le résultat d'une confusion au sein de l'équipe en poste et d'une instruction erronée transmise à la lectrice. Quant à la cadre responsable, elle avait déjà quitté le travail au moment de l'incident», a expliqué le président du syndicat, Réjean Beaudet, dans un texte publié mercredi sur Internet. En plus de se voir rétrogradée, Mélissa François a vu ses heures de travail réduites considérablement.
M. Beaudet prétend que la direction de LCN n'a jamais tenté d'obtenir la version des faits de Mélissa François, et affirme que celle-ci a été traitée de façon cavalière. Selon lui, la rédactrice en chef de TVA Nouvelles, Monia Monger, se serait adressée à elle «en des termes très durs, lui reprochant, par exemple, un soi-disant manque de culture générale».
Le président du syndicat se dit convaincu que Mme François con­naissait le nom du dirigeant nord-coréen puisqu'elle l'a bien prononcé une première fois à 22h11.
Elle aurait par la suite reçu l'instruction de prononcer «Kim Jong Deux», une hypothèse d'ailleurs évoquée par Gilles Parent, qui a longuement abordé la question dans son émission du Retour au FM93, quelques jours après l'incident.
Réjean Beaudet attribue cette erreur à l'ambiance malsaine qui a cours actuellement à l'information de TVA. Il écrit : «On règne par l'intimidation plutôt que par la collaboration, et quand une erreur survient, on braque les feux sur une personne en particulier, pour mieux faire oublier la responsabilité de la direction et les problèmes systémiques.»
Le syndicat s'est adressé à la direction pour réclamer le retour en ondes de Mélissa François, sans obtenir de réponse. Pour Réjean Beaudet, «ces événements s'inscrivent dans une incapacité chronique de TVA Nouvelles à donner une juste part de temps d'antenne à des journalistes issus de minorités visibles ou culturelles. À cet égard, le traitement plus que douteux réservé à Mme François envoie un bien mauvais signal».
La direction de TVA a répliqué en fin de journée que Mme François n'avait reçu aucune sanction disciplinaire et que ses heures de travail n'avaient pas été réduites. Le diffuseur considère au con­traire que, malgré les circonstances, il a choisi «de lui permettre de poursuivre son apprentissage comme rédactrice et comme journaliste sur le terrain». TVA affirme également avoir rencontré Mme François et avoir entendu sa version des faits. Le diffuseur qualifie de «honteux» et d'«extrêmement choquant» les insinuations de racisme à l'endroit de TVA Nouvelles.
Arrivée à TVA le 1er décembre 2010, Mélissa François est apparue à LCN comme lectrice des bulletins de la fin de semaine le 16 juillet. Une page Facebook réclamant son retour en ondes a rassemblé jusqu'à maintenant 7700 internautes.
Les chefs! de retour
L'émission Les chefs! sera de retour pour une troisième saison à Radio-Canada l'été prochain. Julie Bélanger et le chef Daniel Vézina reviennent à la barre de cette émission toujours tournée à Québec. La période de recrutement des candidats a été lancée en vue d'auditions qui seront tenues à Montréal les 30 et 31 janvier, de même qu'au Château Laurier à Québec, le lundi 30 janvier de 10h à 18h. On peut s'inscrire en remplissant le formulaire sur radiocanada.ca/emissions/les_chefs/2012