Mikaël Kingsbury visait un doublé historique, il se contentera du bronze. 

Le rêve de Kingsbury s'envole aux Mondiaux

Mikaël Kingsbury visait un doublé historique aux Mondiaux de ski acrobatique, mais son rêve s'est envolé dès la première journée, mercredi à Sierra Nevada, en Espagne. 
Kingsbury (82,85 points) n'a pas pu résister à l'incroyable pression imposée par Ikuma Horishima (88,54). Après que le Japonais de 19 ans eut effectué une spectaculaire descente, le Québécois a tout donné, mais il a commis une erreur à l'atterrissage de son deuxième saut pour finalement se contenter de la troisième place, tout comme sa compatriote Justine Dufour-Lapointe chez les dames.
Médaillé d'argent en 2015, Kingsbury a donc dû dire adieu au doublé en bosses et en bosses en parallèle, du jamais-vu chez les hommes aux Mondiaux. «Il ne manque pas grand-chose pour réussir un doublé. J'en ai fait trois cette année», a expliqué le bosseur de Deux-Montagnes de 24 ans en téléconférence. «Je sentais que j'avais tout en place pour gagner aujourd'hui, mais ce n'est pas grave. On va se reprendre l'an prochain aux Jeux.»
Horishima à la limite, comme d'habitude
Horishima et Kingsbury ont effectué les mêmes sauts : un «Cork 1080» ainsi qu'un périlleux arrière avec vrille complète. C'est toutefois l'atterrissage de Kingsbury en bas de piste, bien plus que son chrono de 22,86 secondes, qui l'aura fait chuter jusqu'en troisième place, derrière le Français Benjamin Cavet (87,11). «Il fallait que je prenne des risques, ça n'a pas passé», a noté le Québécois. «Je reviens quand même avec une médaille et je suis content.»
Il s'agit d'un premier podium en bosses en carrière pour Horishima, qui a été le plus rapide de la finale (21,51). «Ça fait longtemps que je sais que c'est un skieur solide. Il skie à la limite tout le temps», a expliqué Kingsbury. «Il a été vraiment impressionnant. Il a tout mon respect et il mérite vraiment cette médaille d'or.»
Un peu plus tôt, Justine Dufour-Lapointe a aussi mis la main sur le bronze. La championne du monde de 2015 a obtenu un pointage de 80,74. L'Australienne Britteny Cox (83,63), détentrice du Globe de cristal, a mis la main sur l'or en devançant la Française Perrine Laffont (82,51). Kingsbury et Dufour-Lapointe étaient les seuls Canadiens en finale. Chloé Dufour-Lapointe (9e), Andi Naude (13e), Maxime Dufour-Lapointe (16e) et Audrey Robichaud (Québec, 18e) ont été éliminées en demi-finale. Chez les hommes, Marc-Antoine Gagnon (10e) et Philippe Marquis (Québec, 16e) ont atteint le top 18, tandis que Laurent Dumais (Québec) a pris le 34e rang.
«C'est certain que ça a été une drôle de journée; nous avons eu plein de retards et de changements à l'horaire», a souligné Marc-André Moreau, directeur haute performance, bosses et sauts, à Ski acro Canada. «Quand on prend ça en considération, on est très content avec ces deux podiums. Je pense que certains auraient aimé performer un peu plus, mais tout le monde a donné du bon stock. Skier des bosses à 15 degrés, au soleil, c'était nouveau pour tout le monde, je pense.»