Le père rédemptoriste Jean-Claude Bergeron, 73 ans

Le Rédemptoriste Bergeron admet avoir touché le pénis de certains élèves

Le père rédemptoriste Jean-Claude Bergeron a admis, lundi, à la reprise de son procès criminel, qu'il lui était arrivé de toucher le pénis de certains étudiants du Séminaire Saint-Alphonse qui avaient des problèmes de pipi au lit.
Celui qui était professeur d'anglais et responsable du dortoir des secondaires 1 à partir de 1976 a témoigné qu'à l'occasion, il réveillait durant la nuit des jeunes qui souffraient d'énurésie nocturne. Il les amenait aux toilettes, à moitié endormis, et les laissait dans la cabine. Mais si l'opération prenait trop de temps, il ouvrait la porte pour vérifier. Il a dit avoir déjà touché le pénis d'un jeune pour déclencher la miction. 
Les anciens élèves avaient plutôt témoigné que Bergeron les avait touchés en les nettoyant, après qu'ils eurent fait pipi au lit, ou dans le lit du surveillant, dans le dortoir. 
Le procès se poursuivra mardi et mercredi. Jean-Claude Bergeron, 73 ans, est accusé d'attentat à la pudeur et de grossière indécence sur sept anciens étudiants du Séminaire Saint-Alphonse.