Jean Marc E. Roy et Philippe David Gagné.

Le Québec à la Quinzaine des réalisateurs de Cannes

Les cinéastes québécois ont réussi une petite percée à la 70e édition du Festival de Cannes. Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné viendront présenter leur plus récent court métrage à la Quinzaine des réalisateurs, qui dévoilaient sa sélection jeudi matin. La 49e édition de cette section parallèle oscillera entre premiers films (cinq en tout) et cinéastes établis.
Édouard Waintrop, le délégué général, était heureux de pouvoir accueillir des réalisateurs qu'on pressentait pour la sélection officielle : Claire Denis, Bruno Dumont, Philippe Garrel, mais aussi Abel Ferrara, Sharunas Bartas et Amos Gitai.
Dans une moindre mesure, c'est un peu la même chose pour Roy et Gagné. Le duo du Saguenay était passé par la Quinzaine en 2015 où ils avaient présenté l'original et décapant Bleu tonnerre - un drame musical... 
Ils débarqueront cette fois sur la Croisette avec Crème de menthe, avec Charlotte Aubin, Macha Limonchik et Fred-Éric Salvail. Il s'agit de la seule production québécoise confirmée pour l'instant à Cannes. Aucun film n'a obtenu son laissez-passer pour la sélection officielle.
Il reste une mince chance avec la Semaine de la critique. L'autre sélection parallèle dévoilera vendredi ses choix, consacrés à de premier ou second longs métrages.
C'est à Claire Denis que reviendra l'honneur de lancer la Quinzaine. La réalisatrice de Chocolat présentera Un beau soleil intérieur, qui met en vedette deux monstres sacrés du cinéma français : Gérard Depardieu et Juliette Binoche. Autre film très attendu, le nouveau Bruno Dumont (Grand prix à Cannes en 1999 pour L'humanité) : Jeannette, une comédie musicale sur Jeanne d'Arc. Côté français, on note aussi la présence d'un habitué, Philippe Garrel, avec L'amant d'un jour, dont on sait très peu.
Abel Ferrara (Bad Lieutenant) viendra présenter Alive in France, un documentaire musical consacré à sa tournée avec son groupe. Parmi les autres films qui figurent au sein de la sélection, on peut mentionner The Florida Project de l'Américain Sean Baker (Tangerine), avec Willem Dafoe; Frost du Lituanien Sharunas Bartas avec Vanessa Paradis en journaliste de guerre et West of the Jordan River de l'Israélien Amos Gitaï.
Comme toujours, il y a des absents notables. Fleuve noir, d'Erick Zonka, réalisateur de La vie rêvée des anges, qui comptait pourtant sur Vincent Cassel, Romain Duris et Sandrine Kiberlain! Ou encore Under The Silver Lake de David Robert Mitchell qui a fait sensation en 2014 avec son très remarqué et réussi It Follows.
Talent tout court
On oublie souvent que loin des projecteurs, le Festival de Cannes accueille aussi un immense marché du film. Pour la septième année consécutive, Téléfilm Canada y présentera Talent tout court. La sélection de courts métrages veut mousser la relève cinématographique auprès des programmateurs de festivals, producteurs et autres distributeurs.
La cuvée de 2017 n'a pas encore été dévoilée, mais Partie de chasse de Myriam Guimond fait partie des 24 retenus (sur 200), a appris Le Soleil. En entrevue, la réalisatrice originaire de Rimouski a souligné avoir voulu «sortir de sa zone de confort» avec ce suspense interprété par Catherine-Audrey Lachapelle et Marie-Ève Milot.
Il s'agit de la première présence à Cannes de la réalisatrice de 29 ans. Son très beau Jade et Matteo avait eu un beau parcours en festivals, notamment à Clermont-Ferrand.
La 70e édition du Festival de Cannes se déroule du 17 au 28 mai.