Diane Morin

Le Prix en art actuel du MNBAQ à Diane Morin

C'est finalement Diane Morin qui a raflé le tout premier Prix en art actuel décerné mercredi par le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).
L'oeuvre de l'artiste mêlant art cinétique et nouveaux médias a été choisie pour son exploration singulière de la technologie, de l'informatique et de la robotique. Diane Morin est connue pour proposer des installations in situ qui provoquent des événements cinétiques, sonores et lumineux. Elle a exposé notamment en Finlande et en Suède.
L'an dernier, ses oeuvres, Le grand calculateur I et Le grand calculateur II, ont été présentées respectivement à la galerie CLARK, à Montréal, et à l'OEil de Poisson, à Québec. Ces deux oeuvres étaient basées sur un système de relais mécaniques et de courants électriques qui illustraient la logique du calcul binaire.
Diane Morin reçoit avec son prix une bourse de 10 000 $, l'organisation d'une exposition solo au MNBAQ, une publication de nature rétrospective et l'acquisition de ses oeuvres par le MNBAQ à hauteur de 50 000 $, soit un prix d'une valeur totale de 100 000 $. Les autres finalistes étaient Jean-Robert Drouillard, Valérie Kolakis, Emmanuelle Léonard et Thérèse Mastroiacovo.