Le Russe Sergey Ustiugov, en avant à droite, traverse la ligne d'arrivée le premier. Derrière à gauche, dans le maillot rouge, on aperçoit Alex Harvey, en quatrième position.

Le podium dans la mire d'Alex Harvey

Alex Harvey a conservé sa troisième place au classement cumulatif du Tour de ski, mardi, en terminant au quatrième rang du skiathlon présenté à Oberstdorf, en Allemagne. Il s'agissait de son meilleur résultat de la présente saison.
Le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a parcouru cette troisième étape en 48 minutes 43,1 secondes, soit à peine 2,7 secondes derrière le vainqueur et à 1,7 de la troisième marche du podium occupée dans l'ordre par Sergey Ustiugov (Russie), Martin Johnsrud Sundby (Norvège) et Dario Cologna (Suisse). Le skiathlon est une épreuve hybride de 20 km (10 km en classique et 10 km en style libre). 
«Il s'agit de l'un des parcours les plus faciles de la Coupe du monde. Je savais que ça allait être serré et presque impossible de s'échapper. L'objectif du jour était donc d'aller chercher des secondes de bonification, et avec 25 sur 30 potentielles, je peux dire mission accomplie», a-t-il expliqué en entrevue téléphonique.
Harvey a gagné 15 secondes en remportant le premier sprint intermédiaire et 10 autres en finissant troisième sur le second. Ces efforts supplémentaires l'ont peut-être empêché de se faufiler jusqu'au podium.
«En championnat ou coupe du monde, je n'aurais pas dépensé mes cartouches comme je l'ai fait, mais là, je devais le faire pour le classement général du Tour. Oui, ça m'a peut-être coûté un podium, mais j'ai augmenté mon avance en troisième place sur Dario [Cologna, quatrième au cumulatif] et le cinquième.»
Harvey est troisième du Tour, à une minute et 9,3 secondes du meneur Ustiugov. Par contre, il détient une avance de 16,1 secondes sur Cologna en troisième place et de 33,1 secondes sur le Suédois Marcus Hellner, cinquième.
Avec quatre étapes à faire, le podium du Tour est accessible pour celui dont le meilleur résultat de cette compétition annuelle est une 10e position.
«Ça ne prendra aucune mauvaise journée, et c'est très demandant, mais c'est plus réaliste que jamais. Alors que certains cassent à mi-chemin dans le Tour, je me sens de mieux en mieux et ça pourrait m'aider. Si j'étais capable de rester dans le top 5, je serais très content, mais l'objectif ultime, cette semaine, c'est de grimper sur le podium à la fin.»
Harvey pourrait aussi le faire mercredi en conservant sa troisième place à la poursuite de 15 km en style libre. Ou samedi, l'épreuve de 15 km classique avec départ de masse de Val di Fiemme lui ayant bien souri par le passé.
Kershaw en forme
La performance de son coéquipier, Devon Kershaw, qui a fini 10e, le réjouit également. «Ç'a été sa meilleure course depuis deux ans, c'était comme dans le bon vieux temps! Devon est encore très fort à l'entraînement, c'est plaisant de le voir skier aussi bien et revenir parmi l'élite», a dit Harvey. Len Valjas (37e) et Graeme Killick (50e) sont aussi de la partie pour le Canada.
Fait inusité, Sundby, l'un des favoris pour remporter le Tour, s'est légèrement trompé de piste à mi-parcours et a dû revenir sur ses pas pour ensuite combler la dizaine de rangs perdus sur le coup.
Chez les femmes, la Suédoise Stine Nilsson l'a emporté devant l'Américaine Jessica Diggins et la Norvégienne Heidi Weng pour prendre le premier rang du classement du Tour.
Après la poursuite de mercredi, le Tour s'installera en Italie pour les trois dernières étapes à compter de vendredi.