Un incendie s'est déclaré au début de la nuit au musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie. Personne ne se trouvait sur les lieux et les espèces marines que l'établissement abrite sont saines et sauves.

Le musée Exploramer fortement endommagé par un incendie

Le musée Exploramer de Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie, a été fortement endommagé par un incendie qui a pris naissance au début de la nuit dans la chambre électrique. Personne ne se trouvait sur place. Les espèces marines sont toujours vivantes, mais comme l'oxygène et les pompes n'ont pas fonctionné en raison de l'absence de courant électrique, certaines inquiétudes planent au sujet de leur état de santé.
«On a branché une génératrice ce matin pour repartir tous les équipements des aquariums et des bassins, raconte la directrice générale du musée maritime, Sandra Gauthier. Mais de la suie s'est déposée sur l'eau des bassins.» Le Biodôme de Montréal a offert son aide, mais il est trop tôt pour la direction, pour l'instant, d'évaluer si le soutien est vraiment requis. «Tout le monde est ici, en ce moment, pour évaluer la situation, dont des pompiers, un expert en sinistre et mon spécialiste des aquariums, souligne Mme Gauthier. On croit que tout va bien aller.»
Le système d'alarme a retenti à 23h18 mardi. La directrice a été la première à arriver sur les lieux, suivie immédiatement d'un pompier. «On est descendus dans la chambre électrique, relate Sandra Gauthier, visiblement éprouvée et fatiguée par la nuit blanche passée sur les lieux. C'était complètement en feu. Il y avait de la fumée partout. Les panneaux électriques explosaient.»
Une fois sur les lieux, les pompiers ont contenu le brasier pendant plus d'une heure afin qu'il ne se propage ailleurs dans l'édifice, dans l'attente de l'intervention des employés d'Hydro-Québec pour interrompre le courant électrique. À 2h30, l'incendie était circonscrit.
L'espace des bureaux et certains locaux ont fortement été endommagés par l'eau et la fumée. Pendant leur combat contre l'élément destructeur, les pompiers ont dû percer des murs.
Pour le moment, il est trop tôt pour savoir si l'ouverture du musée, prévue en juin, sera compromise. Le site touristique préparait les célébrations de sa 20e saison.