Le monde en bref

Poutine trouve Trump «brillant et plein de talent»
<p>Vladimir Poutine</p>
Le candidat à la primaire républicaine aux États-Unis, Donald Trump, est un «homme brillant et plein de talent», le «favori incontesté de la course présidentielle», a déclaré jeudi Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle devant près de 1400 journalistes russes et étrangers. «Sa façon de parler et ce qui lui permet d'augmenter sa popularité ne concernent pas la Russie», a ajouté le président russe à propos du milliardaire de 69 ans qui multiplie les déclarations provocatrices depuis l'annonce de sa candidature. Au cours de sa conférence de presse, M. Poutine s'est dit «disposé à développer [ses] relations avec les États-Unis», une fois qu'aura été élu un nouveau président américain en novembre 2016. En octobre, Donald Trump avait déclaré qu'il pourrait «probablement très bien s'entendre avec Vladimir Poutine». Il avait également estimé qu'«une partie du problème entre l'Ukraine et les États-Unis vient du fait que Vladimir Poutine ne respecte absolument pas [le] président» Barack Obama.  AFP
Un ami du tueur de San Bernardino inculpé pour complot terroriste
<p>La police fédérale a été déployée devant la résidence d'Enrique Marquez.</p>
Enrique Marquez, ami de Syed Farook, un des deux tueurs de San Bernardino, a été arrêté jeudi et inculpé pour des projets d'attentat avec Farook en 2011 et 2012. Il est aussi poursuivi pour avoir illégalement acheté deux fusils utilisés pendant l'attentat qui a fait 14 morts il y a deux semaines à San Bernardino, et pour «avoir trompé les services fédéraux de l'immigration en faisant un mariage blanc avec une femme de la famille de Farook», selon le département américain de la Justice. Marquez, 24 ans, est un ami de longue date de Syed Farook, auteur avec sa femme Tashfeen Malik de l'attentat du 2 décembre, le plus meurtrier aux États-Unis depuis ceux du 11 septembre 2001. «Bien qu'il n'y ait actuellement pas de preuve que M. Marquez ait participé à l'attentat du 2 décembre ou ait été au courant qu'il se préparait, son achat de deux armes à feu et le fait qu'il n'ait pas prévenu les autorités du projet de Farook de commettre un crime de masse ont eu des conséquences fatales», affirme la procureure fédérale du centre de la Californie Eileen Decker, dans le communiqué.  AFP
Des migrants tentent d'entrer dans le tunnel sous la Manche
Entre 800 et 1000 migrants ont tenté jeudi d'entrer sur le site du tunnel sous la Manche près de Calais, dans le nord de la France, nécessitant un vaste déploiement de forces de l'ordre, un chiffre qualifié d'«inédit» en journée selon une source policière. «À l'approche du tunnel, de nombreux migrants ont tenté par tous les moyens de ralentir le trafic pour monter dans les camions», a relaté cette source.
Certains ont coupé au couteau des bâches et sont montés sur les toits de poids lourds et la police a dû faire usage de gaz lacrymogène. Environ 4500 migrants, venant principalement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, vivent dans la «Jungle», un bidonville situé à une heure à pied du centre de Calais, dans des conditions très précaires.  AFP