Sous les yeux de témoins, Simon Lefebvre, 24 ans, aurait d'abord roué de coups sa victime. Il aurait ensuite vidé une partie d'un bidon d'essence sur le jeune homme et allumé le feu.

Le jaloux au bidon d'essence déclaré apte à comparaître

Simon Lefebvre, l'amoureux déçu qui a incendié son rival dans le stationnement d'un restaurant du boulevard Hamel, est apte à comparaître. Il devra donc répondre à l'accusation de tentative de meurtre qui pèse contre lui.
Le jeune homme de 24 ans fait face à une dizaine d'autres accusations pour des gestes violents ou menaçants commis envers sa victime depuis l'automne.
Le samedi 29 mars, il a aspergé d'essence un jeune cégépien de 19 ans avant d'y mettre le feu en plein jour dans le stationnement du restaurant Yuzu du boulevard Hamel. La victime a été brûlée au premier et au deuxième degré sur 30 % de son corps.
Selon la preuve, Lefebvre aurait harcelé depuis l'automne le cégépien ainsi qu'une jeune femme de 20 ans, avec qui Lefebvre avait déjà eu une relation amoureuse. Le 27 mars, deux jours avant le malheureux événement, il avait signé un engagement à ne pas communiquer avec le couple.
Il reviendra en Cour le vendredi 11 avril pour subir son enquête sur cautionnement.