Anthony Duclair (à droite) ratera le match de son frère Christopher jeudi au Tournoi pee-wee. L'attaquant, qui est à Victoriaville pour la rencontre entre les Remparts et les Tigres, compte bien se reprendre cette semaine.

Le frère d'Anthony Duclair foulera la glace du Colisée jeudi

Même si les grands Remparts et leur vedette Anthony Duclair disputent la victoire aux Tigres à Victoriaville jeudi, un Duclair foulera néanmoins la patinoire du Colisée Pepsi en fin d'après-midi, alors que Christopher, le frère cadet du rapide numéro 10, brisera la glace au Tournoi de hockey pee-wee, avec les Lions du Lac St-Louis Sud (AA-Élites).
Suivant les traces de son aîné, Christopher Duclair, un attaquant évoluant généralement à la position de centre, tentera toutefois de connaître une meilleure entrée en matière, contre les Cyclones du Séminaire Saint-François (16h45), que ne l'avait connue son grand frère face à la puissante Armée russe, le 16 février 2008.
«C'était à ma deuxième année pee-wee, alors que je jouais avec les Conquérants [des Basses-Laurentides], s'est rappelé mercredi l'espoir des Rangers de New York. On représentait les Canadiens. C'était vraiment incroyable, même si on a perdu notre premier match contre la Russie 9-3, au Colisée... Après ça, on s'est fait battre par l'équipe à Jonathan Drouin dans notre quatrième match, à Charlesbourg.»
Même brutale, l'expérience aura laissé une marque indélébile chez l'attaquant des Remparts, qui la range parmi ses très bons souvenirs de hockey. «Ça n'a pas tourné comme on l'aurait souhaité, mais le premier match au Colisée, ça va rester gravé dans ma mémoire. Il y avait beaucoup de monde, 8000 ou 9000 personnes. Pour un kid, c'était la première fois que je jouais devant autant de monde. Ç'a été spécial.»
Devenu un habitué des rendez-vous sur glace depuis ce temps, Anthony Duclair s'est malgré tout gardé de prodiguer ses conseils à Christopher. «Je lui ai parlé et il est très excité. C'est dommage que je ne pourrai pas être là pour voir ça, mais ce sera une belle expérience pour lui. [...] De mon côté, je l'ai laissé tranquille. Je pense qu'il sait quoi faire. Ça fait longtemps qu'il attend ce tournoi-là. Je veux juste qu'il s'amuse. Ce n'est pas toutes les années que tu peux venir jouer ici. Je peux juste lui souhaiter la meilleure des chances.»
Tout le clan présent
Peu importe ce que feront les Lions, qui occupent le troisième rang du classement pee-wee AAA Section Ouest, Christopher (quatre buts et huit passes en 24 matchs) pourra compter sur l'appui de tout le clan Duclair.
«Ils ont eu des hauts et des bas cette saison, mais ils ont une bonne équipe. J'espère qu'ils vont gagner et continuer de jouer au Colisée. Sinon, on va aller les voir jouer à l'autre aréna [Arpidrome]. Mais c'est sûr que durant la semaine où ils vont être ici, je vais aller le voir. Mon père et ma mère aussi vont être là», a fait savoir Duclair.