Les sites 514-Billets.com (photo), Billets.ca, Billets.com et Billetqualite.com ont déposé, au cours des derniers jours, une requête à la Cour supérieure pour faire annuler la nouvelle loi adoptée par Québec en octobre dernier

Le FEQ impuissant face à la revente de 514-Billets

Le directeur général du Festival d'été de Québec (FEQ), Daniel Gélinas, et son adjoint Claude Doré ont rencontré cette semaine les représentants du site Web de revente montréalais 514-Billets, qui offre des laissez-passer du FEQ à partir de 80 $, directement d'une chambre qu'ils ont louée dans un hôtel de la Grande Allée pour la durée du festival.
«Nous leur avons fait savoir qu'on n'encourageait pas la revente et nous leur avons rappelé que sur chaque laissez-passer, il est inscrit que la revente est interdite», a commenté M. Gélinas au sujet de sa visite. Au départ, le dg avait nié avoir rencontré les gens de 514-Billets avant de se raviser et de confirmer l'information obtenue par Le Soleil.
Vendredi, des laissez-passer du FEQ étaient toujours disponibles sur le site de 514-Billets, mais le numéro de téléphone du représentant à Québec et le nom de l'hôtel où il loge avaient disparu de l'annonce permettant d'acheter jusqu'à 12 laissez-passer en une seule transaction.
Une source bien informée faisait d'ailleurs état que les gens de 514-Billets se seraient amenés dans leur hôtel avec des boîtes pleines de laissez-passer, qu'ils vendaient mercredi 75 $ pièce plus les frais et les taxes sur Internet et 80 $ tous frais inclus directement de l'hôtel où ils logent à Québec.
«Je ne dirais pas qu'ils en avaient des caisses...» a cependant tempéré Daniel Gélinas, qui croit que l'entreprise pourrait avoir acheté plusieurs laissez-passer au prix de départ de 78 $ pour ensuite les revendre après que le prix soit passé à 88 $, puis à 98 $.
«Malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose de plus contre ça. C'est comme au Centre Bell pour les matchs des Canadiens ou les spectacles de Madonna. Il y a tout un réseau de vente parallèle sur Internet», poursuit le dg en soulignant cependant que son équipe et lui réfléchissent toujours aux façons de contrer ce phénomène.
«Oui, on pense à des façons de contrer cela, à différentes stratégies, mais ce n'est pas évident», avoue Daniel Gélinas. Lancé jeudi avec la soirée ÉlectroFEQ mettant en vedette Skrillex et Diplo, le FEQ n'a toujours pas écoulé la totalité de ses 150 000 laissez-passer cette année.