Le DGE espère 75 % de participation

Sans se fixer d'objectif ferme et officiel, le directeur général des élections, Jacques Drouin, vise pour le 7 avril un taux de participation qui atteindrait à peu près celui du scrutin de 2012, quand près des trois quarts des électeurs ont exercé leur droit de vote.
«C'est difficile de s'avancer sur un taux précis, mais c'est sûr qu'on veut au moins autant de votes qu'en 2012 [soit 74,6 % de participation]. On souhaite aussi que l'élection de 2008 apparaisse comme un accident de parcours», a déclaré M. Drouin lors d'un point de presse, jeudi matin.
En 2008, rappelons-le, le premier ministre libéral Jean Charest, alors à la tête d'un gouvernement minoritaire, avait précipité le Québec en élections tout de suite après une campagne fédérale. Le taux de participation s'était ensuite révélé anémique, à 57 %.
D'ici le 7 avril, le DGE prévoit dépenser «de l'ordre de 5 millions $» dans deux campagnes publicitaires destinées à encourager les électeurs à voter. Les jeunes en particulier seront ciblés, eux qui pourront voter dans des établissements d'enseignement - ceux où étudient au moins 300 électeurs potentiels, en tout cas - pour la première fois cette année. Cette mesure coûtera 2,6 millions $.
À cela s'ajouteront divers projets pilotes, notamment pour faciliter l'inscription des électeurs à l'étranger (possible par Internet cette année) et le vote des handicapés, qui pourront voter dans un autre bureau que celui où ils sont inscrits si ce dernier n'est pas équipé pour les recevoir.
Quelques dates pratiques...
- Révision de la liste électorale (en cas de déménagement, par exemple) : 17 au 25 mars
- Révision «spéciale» (passé le 25 mars, sans droit de vote par anticipation) : 26 mars au 3 avril
- Vote par anticipation : 30 et 31 mars
- Vote au domicile, hors circonscription ou au bureau du directeur de scrutin : 28 et 29 mars, 1er au 3 avril
- Vote dans les cégeps et les universités : 28 mars et 1er au 3 avril
- Jour de scrutin : 7 avril