L'incendie allumé par François Hagan en juillet 2010 a causé la mort de deux personnes et en a blessé cinq autres.

Le détenu incendiaire condamné à 17 ans de prison perd en appel

Le détenu François Hagan, condamné à 17 ans de prison pour avoir allumé un incendie qui a fait deux morts en juillet 2010 parmi les prisonniers du centre de détention de Québec, devra continuer de purger sa peine. La Cour d'appel vient de refuser de casser le verdict de culpabilité rendu par un jury en juin 2011.
«Le verdict s'appuie sur la preuve et la conclusion du jury ne va certainement pas à l'encontre de l'ensemble de l'expérience judiciaire», tranche la Cour d'appel. La peine globale de 17 ans, quoique sévère, «n'est pas déraisonnable ni disproportionnée, compte tenu des sept antécédents de crimes commis par François Hagan, démontrant son caractère violent et du risque qu'il représente pour la société», ajoutent les trois juges.
Ils insistent en outre sur le fait que «l'importance de dénoncer le comportement illégal se retrouve dans la nécessité d'envoyer le message clair aux autres détenus que la provocation d'incendies dans les centres correctionnels est intolérable».