Au bar Le Dagobert, le principal problème a trait aux batailles dans l'établissement et sur la terrasse.

Le Dagobert veut garder ses permis pour l'été

Craignant «d'importantes pertes financières», le Dagobert s'adresse à la Cour supérieure pour éviter une suspension de ses permis d'alcool pendant la période estivale.
Le bar de la Grande Allée s'était entendu en avril avec la Régie des alcools pour que lui soit imposé une suspension minimale de 24 jours en lien avec de nombreux actes de violence, d'ivresse et de désordre associés à ses activités. La Régie des alcools, des courses et des jeux n'a toutefois pas annoncé le moment où cette suspension entrerait en vigueur. À la veille du Festival d'été de Québec, l'administration du Dagobert craint de subir un «préjudice irréparable» si ses permis sont suspendus. C'est pourquoi elle demande un sursis du processus disciplinaire. L'avocat du Dagobert sera entendu mercredi prochain en Cour supérieure.