Le «citoyen souverain» Alain Painchaud

Le citoyen souverain déclaré non-criminellement responsable par un psychiatre

L'ex-ingénieur Alain Painchaud, qui avait déclaré sa souveraineté du Canada et fondé sa propre république sur la rue Sasseville à Sainte-Foy, a été déclaré non-criminellement responsable par le psychiatre qui l'a évalué.
L'homme de 45 ans a été arrêté au printemps 2014 pour des accusations d'importation illégale de médicaments et d'un pistolet de style «taser». Comme il a résisté à son arrestation par les agents des services frontaliers, une accusation d'entrave s'est ajoutée, de même qu'une autre pour un entreposage illégale d'arme à feu.
Painchaud, qui se représente seul, a subi son procès l'été dernier. Au terme de celui-ci, après avoir lu certains écrits jugés troublants du «citoyen souverain», la Couronne avait demandé un examen sur sa responsabilité criminelle.
Alain Painchaud s'était toutefois sauvé en direction de la Thaïlande avant de subir l'examen. Il a été intercepté aux douanes américaines de Chicago et a dû purger trois mois de détention provisoire aux États-Unis.
Le dossier reviendra à la Cour le 14 mai. C'est à ce moment que le juge Michel Babin pourra déclarer Painchaud non-responsable criminellement.