On estime qu'il en coûterait entre 2 et 3,5 millions $ pour ajouter du personnel dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée de Québec.

Le CHSLD de Rivière-du-Loup toujours à l'état de projet

Quatre ans après son annonce par l'ex-ministre de la Santé et des Services sociaux Yves Bolduc, la première pierre du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Rivière-du-Loup n'a pas encore été posée dans ce chantier évalué à 24 millions $.
Le nouveau projet n'a pas fait partie des nombreuses annonces gouvernementales du gouvernement Marois depuis l'automne 2013.
Marielle Raymond, porte-parole du comité des usagers du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Rivière-du-Loup, croit que le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec n'est pas trop favorable à la construction de nouveaux CHSLD.
«Le projet a été annoncé en 2010 et il devait y avoir une pelletée de terre en 2012. Je pensais que nous serions dans le lot des annonces l'automne dernier. Le Ministère a annoncé des fermetures de beaucoup de lits en CHSLD à Montréal et 150 à Québec. Je crois que le secteur public continue à pelleter dans la cour du privé comme la fermeture des institutions en psychiatrie et le virage ambulatoire il y a plusieurs années», dit-elle.
Le Comité des usagers a aussi interpellé les candidats aux élections du 7 avril. Les candidats, Jean D'Amour pour le Parti libéral et Michel Lagacé, pour le Parti québécois, se sont engagés à faire avancer ce projet de 72 lits. Celui-ci coûtera plus cher, en hausse de 3 millions $ en raison des coûts supplémentaires liés au renforcement sismique.
L'Agence de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent se fait rassurante. «Nous avons envoyé les plans et les devis préliminaires au ministère de la Santé au printemps 2013 pour être capable d'aller au Conseil du trésor. Jusqu'à l'automne, on était dans un calendrier normal. Les confirmations ne sont pas arrivées, en raison du contexte budgétaire actuel et à la mouvance. C'est un léger retard. Il y a eu une seule annonce dans notre région, le projet d'immobilisations qui était le bloc opératoire et de psychiatrie à Rimouski et qui en est à l'élaboration des besoins», a expliqué la directrice générale de l'Agence, Isabelle Malo.
Le «futur» CHSLD des Chauffailles aura traversé, au 7 avril, deux campagnes électorales. Depuis ce temps, le CSSS de Rivière-du-Loup et l'agence régionale de la santé ont eu le temps de changer de directeur général. L'établissement devait initialement ouvrir ses portes à l'automne 2015. La configuration interne du nouvel édifice a fait l'objet d'un débat depuis son annonce en novembre 2010.
Le nouveau bâtiment qui sera construit derrière l'hôpital régional de Rivière-du-Loup remplacera l'actuel CHSLD de Saint-Antonin, considéré comme vétuste, et celui de Saint-Joseph à Rivière-du-Loup.