Le chic sportif de Louise Labrecque

Comment se motiver pour faire du sport? En enfilant des vêtements adaptés qui nous mettent en valeur et qui augmentent l'estime de soi, dit la styliste et animatrice Louise Labrecque.
<p>La dernière trouvaille de Louise : les chaussures Flyknit Max de Nike, dont le textile est tissé.</p>
<p>Louise Labrecque a choisi un short kaléidoscope de New Balance. </p>
Passionnée de mode, l'animatrice à Canal Vie Louise Labrecque est aussi une adepte de plusieurs sports. Cet été, ce sont le vélo et le patin à roues alignées qui la font sortir à l'extérieur. Le Soleil a fouillé dans sa garde-robe sportive.
Première règle de la styliste vestimentaire: trouver des vêtements dans lesquels on se sent bien et qui nous font bien. «Le vêtement fait le sportif. C'est reconnu : porter le bon vêtement va non seulement augmenter notre confiance, mais aussi notre performance», dit la spécialiste de la mode.
Et le choix ne manque pas cet été dans les boutiques! Des motifs bigarrés aux coloris éclatants, il y en a pour tous les goûts. Et pour toutes les activités. «Je suis une fille de "petits kits". Pour faire du vélo, j'enfile un maillot et un cuissard conçus spécialement pour ce sport, poursuit-elle. Et je privilégie les marques québécoises comme Lolë et KSL puisqu'elles habillent bien les femmes de toutes les silhouettes.»
Parmi ses coups de coeur de la saison, elle présente le jersey à manches courtes Keirin de la marque Lolë, fait d'un tissu léger évacuant l'humidité et muni de deux poches au dos. «Il est d'abord fait pour le vélo, mais il est aussi très pratique pour faire du rollerblade. J'adore ses couleurs attrayantes.»
Seconde règle de la styliste : opter pour un textile technique et bannir le coton si on prévoit transpirer. «Il faut lire les étiquettes et suivre le guide d'entretien. Certaines marques plus abordables mélangent du lycra et du coton et ces vêtements ne seront ni confortables, ni durables.»
Bien qu'elle préfère porter des cuissards, la spécialiste remarque que le short de jogging, lui aussi couvert de motifs, revient en force. «On le verra aussi dans les collections de prêt-à-porter dans les prochaines saisons», annonce-t-elle.
<p>Louise aime aussi la brassière moulée Playice, qui se porte seule. Elle est vendue notamment chez Sports Experts. </p>
Une source d'influence
Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si plusieurs vêtements issus du vestiaire sportif, comme le short de coureur ou encore le sweatshirt, se retrouvent cette année sur les passerelles de mode.
«Pendant plusieurs années, le prêt-à-porter a influencé la mode sportive et l'a surtout féminisé. Mais cette année, c'est l'inverse: c'est le sportwear qui est la source d'inspiration de plusieurs maisons de couture», note l'experte de la mode.
À surveiller notamment pour l'automne à venir chez Marc Jacobs, Balenciaga, Pucci et compagnie.
<p>Louise Labrecque et Katy St-Laurent</p>
Un défi pour la cause
Épaulée par l'ex-cycliste et designer de la griffe KSL Katy St-Laurent, la styliste vestimentaire Louise Labrecque organise le 9 août un Défi 50 km à vélo, au profit de la fondation du cancer de l'ovaire du Canada, dont elle est porte-parole. La randonnée se déroulera dans la campagne de Mirabel, dans les Laurentides. Les gens intéressés peuvent s'inscrire au www.louiselabrecque.com.