Le chantier de l'amphithéâtre en action 24 heures sur 24

Le comité exécutif de la Ville de Québec vient de suspendre sa règlementation sur le bruit dans le secteur du chantier de l'amphithéâtre, pour permettre à la firme ADF de travailler 24 heures sur 24 jusqu'au 31 août, si elle en éprouve le besoin.
«Ce sont surtout les bruits de boulonnage des structures et le moteur des grues qui vont se faire entendre la nuit», explique Jacques Perron, porte-parole de la Ville. C'est la troisième fois que la règlementation quant au bruit est suspendue sur ce chantier, une procédure que M. Perron qualifie de «normale» et qui avait été prévue à l'avance.
Même s'il a fait très froid cet hiver, on nous certifie que le chantier n'accuse aucun retard, et que l'amphithéâtre sera livré comme prévu, en septembre 2015.
À mi-chemin de l'échéancier de construction, on voit maintenant l'édifice s'élever au-dessus de l'actuel Colisée. ADF finira d'installer la structure d'acier et les gradins cet été, et c'est à l'automne que l'amphithéâtre sera complètement fermé et coiffé de son dôme.
Question de rendre des comptes aux citoyens, la Ville de Québec organisera un comité plénier ce printemps, qui permettra d'en savoir plus sur les coûts des travaux effectués jusqu'à maintenant.
Le maire de Québec, Régis Labeaume, a pour sa part assuré que la décision n'était pas motivée par la crainte de retards dans la construction, mais plutôt par la volonté de prévenir dans le cas où il y aurait débrayage dans la construction comme en juin l'an dernier.
«On ne prend pas de chance. Il n'y a pas de retard, mais on veut prendre de l'avance, tout d'un coup il y aurait une autre grève», a-t-il dit. 
Avec Valérie Gaudreau