Le CH presque l'équipe de l'heure!

Le Canadien est une équipe transformée depuis sa fameuse victoire contre les Sénateurs d'Ottawa, le 15 mars, au Centre Bell. Il tirait de l'arrière par trois buts avec moins de quatre minutes à écouler dans le match et il l'a finalement emporté 5-4 en prolongation.
Une équipe a toujours besoin d'une telle étincelle à un moment ou à un autre. Ce fut le point tournant de la saison du Canadien, qui se prépare bien pour les séries éliminatoires. L'entraîneur Michel Therrien a ensuite trouvé les bonnes combinaisons pour conduire son équipe à plusieurs victoires. Je dirais même que le Canadien est presque l'équipe de l'heure dans la Ligue nationale de hockey.
Époustouflant le trio formé de Max Pacioretty, de David Desharnais et de Thomas Vanek! Ce dernier est tout un joueur et il doit rester à Montréal. C'est un marqueur naturel capable de faire une belle passe. Comme je l'ai déjà mentionné, il n'a rien en commun avec Alex Kovalev.
Au côté des jeunes Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk, le vétéran Tomas Plekanec accomplit de l'excellente besogne au centre du deuxième trio. Un excellent joueur défensif, il est inspiré par les deux jeunes. C'est sûrement plus le fun d'évoluer avec les deux jeunes qu'avec Brian Gionta. Ce dernier se retrouve sur la troisième ligne en compagnie de Rene Bourque et de Daniel Brière. Les vétérans jouent ensemble et personne ne boude. Ce trio peut également marquer un but à l'occasion.
L'identité de ses membres change souvent, mais le quatrième trio du Canadien se débrouille bien. Michel Therrien a trouvé les bonnes formules à l'attaque et j'espère que le directeur général Marc Bergevin lui accordera bientôt une prolongation de contrat. Il le mérite bien. Son entente doit expirer après la saison 2014-2015.
On doit donner à Therrien le crédit qui lui revient. En début de saison, la moitié des observateurs excluait son équipe des séries éliminatoires. L'autre moitié voyait le Canadien au huitième rang de l'association de l'Est.
Quelques-uns de ses joueurs auront beaucoup à prouver dans les prochaines semaines. Andrei Markov, Thomas Vanek et Brian Gionta deviendront des joueurs autonomes sans compensation à la fin de la saison. Markov en est un autre qui doit demeurer à Montréal. Je ne peux m'imaginer le Canadien sans sa présence à la ligne bleue.
L'avantage de la glace
Le Canadien et le Lightning de Tampa Bay s'affronteront en première ronde éliminatoire. Ne reste qu'à déterminer l'équipe qui obtiendra l'avantage de la glace. La confrontation entre ces deux équipes, mardi prochain, en Floride, sera très importante. Pour reprendre la vieille expression, un gros match de quatre points!
Il ne faut pas mésestimer l'avantage de la glace dans une série éliminatoire. Tu veux toujours le disputer devant tes partisans si un septième match devient nécessaire.
À l'approche des séries, c'est réconfortant de voir le Canadien exceller dans les matchs d'un seul but de différence. C'est là que le gardien de but Carey Price prend toute son importance. Il devient invincible lorsque le Canadien mène par un but, en troisième période. Ce n'est pas compliqué, Price est maintenant le meilleur de sa profession dans la LNH.
Une grande désolation
Tout semble indiquer que le Canadien sera la seule équipe canadienne à participer aux séries. C'est désolant de voir ça! Une formation canadienne sur sept dans les rencontres printanières. On sait tous que le Canada est la vache à lait de la LNH. Des équipes comme Toronto et Vancouver versent beaucoup d'argent aux plus pauvres comme Phoenix, Columbus et la Floride.
Les Maple Leafs de Toronto sont encore dans la lutte, mais ils ne se rendront pas jusqu'au bout. La troupe de Randy Carlyle a sombré dans la médiocrité pendant la blessure à Jonathan Bernier. On parle aussi d'un conflit entre l'entraîneur et certains joueurs. Bref, rien pour aider dans une période aussi cruciale du calendrier.
Les Canucks de Vancouver ont commis une grave erreur en laissant partir Alain Vigneault pour le remplacer par John Tortorella. Ils en paient maintenant le prix. Les Jets de Winnipeg viennent de traverser une période difficile pour voir leurs espoirs des séries s'envoler.
Les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton sont éliminés depuis longtemps. C'est tout croche à Edmonton. Il faut mettre tout le monde dehors, en partant du président jusqu'à l'entraîneur. C'est le bordel là-bas.
Pas très édifiante la scène croquée sur le banc au moment où Taylor Hall pressait une bouteille d'eau. Le jet s'est même rendu jusqu'à l'entraîneur Dallas Eakins, qui n'a pas apprécié du tout.
Burns au Temple
John Davidson, le président des Blue Jackets de Columbus, vient d'accéder à la présidence du comité de sélection du Temple de la renommée de la Ligue nationale. Il sera accompagné des nouveaux membres Luc Robitaille, Bobby Clarke et David Poile.
Je peux vous prédire tout de suite que ces changements corrigeront une injustice qui dure depuis trop longtemps. Pat Burns aura bientôt sa place au Temple de la renommée! 
Propos recueillis par Maurice Dumas