Michel Savoy et Yvan Fontaine, propriétaire du cinéma Cartier, se sont quittés en bons termes.

Le Cartier perd son directeur de la programmation

Michel Savoy était tellement associé au seul cinéma du centre-ville de Québec qu'on l'avait surnommé le «fantôme du cinéma Cartier». Eh bien, il ne hantera plus ses murs puisque le directeur de la programmation s'est fait montrer la porte par la nouvelle administration, qui assurera dorénavant le choix des films.
Michel Savoy et la nouvelle direction se sont quittés en bons termes. Il n'en est pas moins dévasté. Sur le plan personnel, «c'est une catastrophe». L'homme reste tout de même prudent dans ses commentaires puisqu'il maintient des liens d'affaires avec le cinéma Cartier. «Je vais continuer à leur fournir du contenu et je serai payé en redevances.»
Lui qui a toujours à coeur une programmation de qualité au Cartier signale que le nouveau propriétaire Yvan Fontaine souhaite continuer à programmer du cinéma d'auteur. «J'espère qu'il va y arriver.»
Michel Savoy a commencé sa carrière au cinéma Cartier dans sa première mouture, de 1979 jusqu'à la fermeture de l'institution, le 29 mars 1987. Il y a été successivement préposé aux guichets, gérant et responsable de la programmation. Il a ensuite pris la tête du Ciné Vidéo Club qui l'a remplacé. Puis il a activement travaillé à la réouverture d'une salle d'une centaine de places, dans ces mêmes lieux, en 2003. Deux autres salles avaient été ajoutées en 2012.
Le cinéma Cartier a changé de mains au début du mois. Yvan Fontaine, qui est déjà propriétaire d'un cinéma à Cowansville, s'est porté acquéreur en annonçant l'ajout dans la programmation de films «populaires et familiaux». Trois salles de 30 places seront construites pour accueillir le cinéma d'auteur.
M. Fontaine a confirmé le départ de Michel Savoy, mais n'a pas donné suite à notre demande d'entrevue.