Le Carnaval quitte sa zone de confort

Le 60e Carnaval se déroulera du 31 janvier au 16 février. Mais peut-être faut-il oublier la traditionnelle formule selon laquelle toutes les activités sont présentées durant seulement deux semaines. Le président de l'événement souhaite un Carnaval présent tout l'hiver. Le retour des duchesses et leurs activités précarnavalesques du 11 au 26 janvier serviront de test dans la population.
Denis Simard admet que le Carnaval a quitté cette année sa zone de confort pour une zone à risque. Avec le retour des duchesses, par exemple, le Carnaval s'étend maintenant sur près d'un mois. Craint-il de diluer le produit?
«C'est peut-être quelque chose [le Carnaval] qui va s'étendre dans le temps. Le maire veut faire de Québec la capitale de l'hiver. Nous pourrions être le vaisseau amiral de ce concept», laisse-t-il tomber.
Depuis longtemps, le Carnaval n'aura jamais fait autant jaser. Et si tôt dans la saison. En novembre, Bonhomme quittait ses terres pour la présentation des duchesses lors d'un match des Remparts. 
«C'est à ma demande qu'on a fait ça. C'est la première fois que Bonhomme sortait publiquement avant la tenue du Carnaval», illustre-t-il. À l'avenir, il y aura peut-être des activités liées au Carnaval avant l'événement [comme cette année] et pourquoi pas après. Chose certaine, on a cassé le moule», explique-t-il.
Lors du lancement de la programmation, jeudi, le président insistait. «On se dit la plus grande fête hivernale au monde. Il faut se renouveler. Il faut se dépasser. Notre défi cette année est de convaincre les gens.»
Mais déjà, il dit sentir l'enthousiasme. «Les gens sont contents. Il y a plein de mes amis qui n'y allaient pas. Mais cette année, ils iront. Le monde attire le monde. Il y a des activités pour tous les âges et pour tous les goûts. Il n'y a aucune raison de ne pas participer à au moins une activité», laisse-t-il entendre.
Année cruciale
L'an passé, l'organisation a fait l'objet de plusieurs critiques dans la population et chez les commerçants. Ces derniers l'accusaient de ne plus faire vibrer les principales artères de la ville. 
Le Carnaval a donné un coup de barre pour regagner en popularité. En plus du retour des duchesses, il présente des activités dans huit rues du centre-ville et ramène le palais en face de l'Assemblée nationale.
La commande est lourde, tout comme les attentes. Au moment où la Ville de Québec attribuait l'aide financière de 1,06 million $ au Carnaval en novembre, le maire Régis Labeaume avait fait connaître ses couleurs. «On a râlé il y a un an, on a chialé, il faut être conséquents. On a décidé d'appuyer l'organisation. Mais on veut qu'ils livrent la marchandise et qu'ils fassent leurs preuves.»
Les nouveautés
> Le retour des duchesses
Sept jeunes femmes conçoivent et réalisent un projet culturel ou sportif mobilisateur dans leur duché respectif entre le 11 et le 26 janvier. La population peut y participer. Pour plus d'information, tapez le duchessescarnaval.ca.
> Bonhomme revient en ville
Le palais de Bonhomme quitte les Plaines pour revenir à son emplacement traditionnel, en face de l'Assemblée nationale. Plus imposant de 40 %, le bâtiment de glace offrira pour la première fois une visite des appartements personnels de Bonhomme.
> Des rues animées
Les quartiers du centre-ville seront animés avec la présentation d'activités diverses dans huit grandes rues commerciales. Entre autres activités : une compétition de bûcherons sur la 3e Avenue; dévaler la Grande Allée grâce à une tyrolienne et la reconstitution des Voûtes chez Ti-Père dans le quartier Petit-Champlain.
> Du snowcross sur la Rive-Sud
Pour une première fois, le Carnaval présente une compétition faisant partie du plus grand circuit de courses de motoneiges au Canada. Les 1er et 2 février, 200 coureurs de la Canadian Snowcross Racing Association braveront une piste aménagée derrière le Centre de congrès et d'expositions de Lévis.
> Bataille de boules de neige
Le Carnaval tentera de battre le record de la plus grande bataille de boules de neige au monde le 1er février. L'organisation s'est donné le défi de recueillir au moins 1500 inscriptions au préalable sur le site de La Ruche pour procéder à l'homologation de l'activité auprès des Records Guinness. L'objectif : 6000 le jour J.
Une description complète des activités est présentée sur le site Web du Carnaval de Québec au carnaval.qc.ca.
***
La pluie compromet les activités
Le Biathlon des neiges, projet de la duchesse de Beauport, Stéphanie Arsenault, qui devait se dérouler samedi au parc de la Chute-Montmorency, est reporté au samedi 18 janvier au même endroit. La forte pluie attendue en fin de semaine force le report.
«Les filles ont travaillé fort. On souhaite une participation populaire. Ce genre d'événement sous la pluie, ce n'est pas agréable», explique Pascale Grenier, attachée de presse du Carnaval.
Le flashmob hivernal de la duchesse de Charlesbourg, Dominique Jobin, prévu dimanche, aura lieu même s'il pleut. En effet, si la météo ne collabore pas, l'activité se déroulera à l'intérieur de l'école secondaire Saint-Jean-Eudes.