Le réalisateur Spike Lee a annoncé, lundi, qu'ils n'assisterait pas cette année à la grande célébration du tout Hollywood, les Oscars.

L'appel au boycottage des «Oscars blancs» prend de l'ampleur

L'appel au boycottage de la cérémonie des Oscars prend de l'ampleur aux États-Unis, après l'annonce de finalistes presque exclusivement blancs, pour la deuxième année consécutive.
En fait, aucun acteur ou actrice noirs n'a été mis en nomination pour la précieuse statuette, emblème de l'excellence au cinéma américain.
Le réalisateur Spike Lee et l'actrice Jada Pinkett Smith ont tous les deux annoncé, lundi, qu'ils n'assisteraient pas cette année à la grande célébration du tout Hollywood.
Dans un long message publié sur Instagram, le cinéaste Lee, réalisateur notamment de «Malcolm X», écrit qu'il «ne peut soutenir» la remise de ces Oscar «plus blancs que blancs».
Rappelant au passage qu'il rédige cette note à la date même du jour de Martin Luther King (le 15 janvier), Spike Lee écrit que «40 acteurs (tous) blancs en deux ans!», cette fois, c'en est assez.
Dans un message vidéo publié sur sa page Facebook, l'actrice et chanteuse Jada Pinkett Smith indique elle aussi qu'elle n'assistera pas à la prestigieuse cérémonie - en fait, elle ne la regardera même pas à la télévision.
Épouse de l'acteur Will Smith, dont l'interprétation dans «Commotion» ne lui a pas valu de nomination aux Oscar, Jada Pinkett Smith soutient que «quémander une reconnaissance, ou même simplement la réclamer, c'est perdre de sa dignité».
#Oscarssowhite
Après l'annonce des finalistes, le 14 janvier, le mot-clic Oscarssowhite («les Oscars si blancs») est apparu sur Twitter pour dénoncer cette situation récurrente à l'Académie du cinéma américain.
La 88e cérémonie des Oscar aura lieu le 28 février à Hollywood. La soirée sera animée par le comédien afro-américain Chris Rock, qui avait été l'hôte de cette cérémonie en 2005.