Le Festival international de musiques militaires de Québec

Labeaume veut les états financiers du Festival de musiques militaires

Régis Labeaume a demandé de voir les états financiers du Festival de musiques militaires de Québec. Aux prises avec un déficit, le festival n'aura pas lieu en 2014. Une situation ironique au moment où la Ville de Québec veut valoriser l'histoire militaire.
<p>Le maire Régis Labeaume et le brigadier général à la retraite, Gaston Côté, ont participé lundi à l'annonce d'une subvention de 500 000$ sur un projet de 10 millions $  pour l'agrandissement du Musée Royal 22e Régiment à la Citadelle de Québec.</p>
«J'ai demandé à voir leurs états financiers. Je veux bien voir ce qu'il en est, car en terme d'attrait, il y avait du monde qui allait voir ça. Je veux savoir pourquoi ils manquent d'argent», a dit M. Labeaume.
La vice-présidente du comité exécutif et conseillère responsable du patrimoine, Julie Lemieux a pour sa part annoncé qu'une rencontre est prévue avec les organisateurs Festival de musique militaire «très bientôt» pour faire le point. Mais pour l'instant, rien ne laisse présager que le vent pourrait tourner pour 2014. Tout semble indiquer que les efforts seront plutôt mis sur un éventuel retour en 2015.
M. Labeaume et Mme Lemieux ont fait ces déclarations en marge de l'annonce d'une subvention de 500 000$ sur un projet de 10 millions $  pour l'agrandissement du Musée Royal 22e Régiment à la Citadelle de Québec. Une façon de valoriser l'histoire militaire de Québec, selon Régis Labeaume.
«C'est un musée méconnu, les gens de Québec ne connaissent pas ce musée-là qui est pourtant le 3e en fréquentation dans les musées de la région de Québec», a noté le maire de Québec en conférence de presse à l'hôtel de ville lundi matin.
«Malgré ce que certains en pensent, c'est un bijou de notre patrimoine. Le manège militaire fait partie de l'ADN de la Ville. On pourra valoriser l'histoire militaire de la Ville ces prochaines années», a-t-il poursuivi.
Les travaux seront terminés en 2017 et on croit pouvoir atteindre 200 000 visiteurs par année pour ce musée qui a ouvert ses portes en 1950. Cette année marque aussi le 100e anniversaire du Royal 22e Régiment.
La vice-présidente du comité exécutif Julie Lemieux dit pour sa part avoir été sensibilisée au besoin de rénovations dès 2008. «Les gens vont être éblouis par ce que les gens vont voir dans ce Musée. Il sera très moderne. Très tourné vers les nouvelles technologies», a-t-elle promis.
Le brigadier général à la retraite, Gaston Côté a pour sa part noté que l'agrandissement permettra une diversité des expositions. «On a conclu des partenariats avec le Musée canadien de la Guerre [à Ottawa] et des Invalides de France. Cela nous permettra de bonifier nos expositions.»