Jocelyn Fortier, président-directeur général de la STQ

La Société des traversiers du Québec veut être mieux connu

La Société des traversiers du Québec (STQ), un joueur important dans le monde maritime québécois, dit souhaiter que les élus québécois sortent de la Journée maritime 2014 «avec une meilleure connaissance de l'industrie maritime, de ses enjeux et de l'importance du Saint-Laurent dans l'économie québécoise», a lancé le président-directeur général de la STQ, Jocelyn Fortier (photo). Ce dernier souligne au passage avoir hâte de voir la Stratégie maritime du gouvernement, «qui entraînera peut-être l'ajout de mandats additionnels à la Société».
Dans les prochains mois, la STQ accueillera trois nouveaux navires, soit le F.A.-Gauthier, qui prendra la relève début 2015 du Camille-Marcoux sur la traverse Matane-Côte-Nord. Quant aux deux traversiers en fonction sur le Saguenay entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine, ils seront aussi remplacés, l'un en juin 2015 et l'autre six mois plus tard. La flotte devrait ensuite demeurer la même à moyen terme, a signalé M. Fortier, à part bien sûr des remises à niveau nécessaires.
En 2013-2014, la STQ a réalisé 113 000 traversées, transporté 5,1millions de passagers et 2,1 millions de véhicules. Ces deux derniers chiffres représentent des baisses par rapport à l'année précédente, baisse principalement due à un hiver particulièrement rigoureux. La Société des traversiers du Québec opère neuf traverses elle-même et quatre avec des partenaires, possède 18 navires et emploie 620 personnes un peu partout le long du fleuve.