Le propriétaire du Largo et président du Festival de jazz de Québec, Gino Sainte-Marie, est persuadé que tout sera fin prêt pour accueillir son festival en octobre.

La réouverture du Largo reportée à l'été

Les amateurs de jazz de Québec devront continuer à patienter puisque le restaurant-bar Largo, qui avait fermé ses portes il y a un an, ne pourra s'installer dans ses nouveaux locaux avant l'été.
Des retards et un changement de partenaires dans la transaction concernant l'édifice situé au 734 de la rue Saint-Joseph font que le projet du propriétaire du Largo et président du Festival de jazz de Québec, Gino Sainte-Marie, se réalisera un peu plus tardivement que prévu.
«Nous avons un peu peur de donner une date, mais ce sera quelque part entre le mois de mai et le mois de juillet», indiquait mercredi au Soleil Simon Couillard, porte-parole du Largo et du Festival de jazz. «Sur notre page Web, un compteur indique une réouverture dans 42 jours, mais ce n'est plus conforme à l'échéancier. Il faudra réviser ça», avoue-t-il.
Spectacles déménagés
D'ailleurs, deux spectacles initialement prévus au nouveau Largo ont dû être déménagés en raison de ces retards. Le groupe Riverside se produira finalement au Petit Champlain le 18 avril, alors que le trompettiste Jeremy Pelt présentera son spectacle au Cercle le 8 mai.
Les délais sont dus au fait que l'achat du bâtiment qui doit accueillir le nouveau Largo, et où loge présentement une boutique Arteq, était au départ prévu avec trois partenaires qui ont finalement décidé de quitter le bateau.
Le nouveau partenaire, une firme d'architectes de Québec, occuperait tous les étages du bâtiment, alors que le Largo installerait son restaurant, son bar et sa salle de spectacle au rez-de-chaussée et une galerie d'art au sous-sol.
«Nous avons reçu une promesse d'achat pour la bâtisse complète et des vérifications sont présentement en cours afin de vérifier si tout est correct au niveau de l'édifice. D'ici 15 jours, la transaction devrait se faire. La bâtisse sera ensuite divisée en condos et les promoteurs du Largo pourront s'installer au rez-de-chaussée et au sous-sol», a confirmé Jean Allard, propriétaire d'Arteq.
Rénovations
«D'ici une ou deux semaines, on embarquera dans les rénovations à la vitesse grand V. Une chose est certaine, tout sera prêt pour le Festival de jazz en octobre», a ajouté Simon Couillard au sujet du bâtiment situé à quelques pas des anciens locaux du Largo.
Les coûts d'exploitation élevés pour la superficie de l'ancien local avaient forcé Gino Sainte-Marie à fermer le Largo au printemps 2013, 10 ans après l'avoir fondé. Le nouveau Largo réunira au rez-de-chaussée un bistro italien, une salle de spectacle, un bar et un lounge à vin, alors qu'une galerie d'art baptisée Repère sera logée au sous-sol.