L'Hôtel Ambassadeur de Beauport

La réceptionniste de l'Hôtel Ambassadeur suspendue

À l'Hôtel Ambassadeur, on en est encore à rassembler tous les morceaux du casse-tête avant de pouvoir dire ce qui s'est réellement passé. «Nous avons des éléments de réponses, mais nous attendons le rapport complet de la police», laisse savoir Félix Tremblay, de chez Pragmatique Communication, porte-parole de l'établissement.
Selon lui, certains témoignages ne concordent toujours pas. Par exemple, M. Tremblay souligne qu'un sauveteur s'est porté au secours de la famille. En entrevue, la mère a signalé qu'il n'y avait aucun surveillant sur place.
Par ailleurs, Le Soleil a appris que la fillette n'aurait pas dû se trouver dans le spa qui est interdit aux enfants de cinq ans et moins. Une information que n'a pas voulu confirmer le porte-parole. «Je préfère ne pas répondre pour l'instant à cette question. Toutefois, je peux vous dire qu'il y a des contraintes sur l'utilisation du spa. Elles sont indiquées à l'entrée.»
Enfin, M. Tremblay défend l'employée de la réception dont l'attitude a été critiquée par Mme Lapointe. «Dans l'urgence de l'instant, il y a certainement eu une mauvaise communication, mais il n'y a pas eu de mauvaise volonté», souligne le porte-parole. N'empêche, en soirée lundi, la direction annonçait que l'employée était suspendue jusqu'à nouvel ordre.
Lundi, des experts tentaient de comprendre ce qui a pu se passer. «Une équipe s'assure qu'il [le spa] correspond à toutes les normes possibles et inimaginables. On a déjà eu quelques certitudes qu'il était conforme. Malgré cela, on a décidé de refaire un examen pour voir si on peut faire plus pour ne pas que ça se reproduise.»
Après avoir été remis en activité, au moins dimanche, le spa est maintenant fermé en attendant les conclusions de l'analyse des experts.