Mettre la main sur un laissez-passer du Festival d'été le jour de sa mise en vente, samedi, relevait presque de l'exploit.

La quasi-totalité des laissez-passer vendus en 48 heures

La quasi-totalité des 75 000 laissez-passer du Festival d'été de Québec (FEQ) ont trouvé preneur moins de 48 heures après leur mise en vente samedi. Malgré des problèmes techniques sur le site Internet qui ont fait rager bien des utilisateurs, l'organisation se dit satisfaite de l'expérience de la vente en ligne.
En soirée dimanche, le FEQ rapportait avoir écoulé près de 70 000 bracelets. Un bilan qualifié d'«extraordinaire» par son directeur général, Daniel Gélinas, qui jure n'avoir eu aucune attente en cette année d'expérimentation.
«C'est trois fois le Centre Bell, et ce, sans même avoir annoncé aucun nom», s'est-il réjoui, ajoutant qu'il s'agissait selon lui d'une belle preuve de confiance de la population envers l'événement, qui aura lieu cette année du 4 au 14 juillet prochain.
Selon lui, les pépins techniques en raison d'une importante affluence d'utilisateurs au même moment sont «mineurs». «On a connu des problèmes pendant les deux, trois premières heures et après, ça a été réglé», souligne-t-il, promettant toutefois de tout faire pour tenter d'éviter pareille situation l'an prochain. «On a du travail à faire là-dessus», a admis M. Gélinas.
Des acheteurs ont aussi dû patienter plusieurs heures, voire une journée avant d'avoir la confirmation de leur achat par courriel. La situation devait elle aussi se résorber rapidement, selon le FEQ.
Par ailleurs, certains auront été étonnés d'apprendre qu'ils devront cueillir leurs précieux laissez-passer non pas à Laurier Québec comme cela avait été annoncé, mais au Colisée Pepsi.
«On a changé de place pour des raisons d'accessibilité», explique la directrice des communications, Luci Tremblay, qui souligne que les places de stationnement sont beaucoup plus nombreuses à ExpoCité et que le Colisée dispose d'un grand nombre de guichets pour desservir la clientèle.
«Mais la plupart des gens choisissent de se faire envoyer leur laissez-passer par la poste», souligne Mme Tremblay. Les frais de livraison sont de 6,35$, ce qui porte le total à 72,35$ pour un bracelet et son macaron.
Soixante-quinze mille nouveaux laissez-passer seront mis en vente au tarif régulier de 76 $ le 16 mars.