Frédéric (à gauche) et Mathieu Joncas au défilé du concours Les créateurs de mode de demain Télio

La mode en doublé pour les jumeaux Joncas

Frédéric et Mathieu Joncas l'avouent d'emblée : ils ont une relation assez fusionnelle. Les jumeaux nés à Duberger-Les Saules à Québec étudient tous deux en design de mode et raflent les prix à l'unisson (ou presque), même dans les concours jugés à l'aveugle.
Leur dernier doublé en liste : remporter le premier (Frédéric) et le deuxième prix (Mathieu) du concours Les créateurs mode de demain du distributeur de tissus Télio. Plus de 500 étudiants de 23 écoles de mode canadiennes y ont participé. Les frères Joncas ont obtenu des bourses, des licences de logiciels et des formations privées à Atlanta.
«On se retrouve parfois en compétition, mais on travaille surtout en collaboration, et on essaie de se faire valoir comme duo», explique Mathieu qui, selon son jumeau, est le plus créatif et inspiré des deux. «Moi, je suis plus cartésien, je vais m'intéresser à la confection du vêtement, en prévoir les étapes», indique-t-il.
Ils ont étudié en arts plastiques au Cégep de Sainte-Foy, terminent leur formation en design de mode au Collège LaSalle et s'apprêtent à entrer à l'École supérieure de mode de Montréal. Une année à Barcelone se profile aussi à l'horizon.
Leur style? «Streetwear, confortable, oversize, androgyne, edgy, à la Alexander Wang ou Christopher Kane», décrivent ceux qui ont déjà le souci réaliste de créer des vêtements accessibles, mais avec une touche haute couture. Ils ont créé une page Facebook et ont trouvé leur slogan : «Joncas accorde la mode au pluriel».
Toutefois, les deux boursiers de la Fondation de la mode de Montréal préfèrent attendre avant de commercialiser leurs créations. «On n'est pas encore prêts, on expérimente. Quand ce sera le moment, on veut que ce soit top notch», explique sagement Mathieu. «On n'a qu'une chance de faire une bonne première impression», ajoute Frédéric.
En attendant, puisque nous les avions au bout du fil, nous leur avons demandé quelle tendance était à surveiller cette année. Les tissus technologiques, les couleurs néon, les superpositions (shorts et legging coloré, par exemple) et le vêtement classique réinventé de façon sport, répondent-ils.
Le chic se démocratise. Pour preuve, au début du mois, le créateur Karl Lagerfeld a recréé un supermarché en guise de décor pour un défilé Chanel...