La loi 3 et la police en caricatures

La police, c'est toujours un sujet vendeur. Les citoyens ont une relation amour-haine avec elle. On peut aimer, haïr les policiers, on est toujours bien contents de les voir arriver quand on a des problèmes...
Personnellement, que les policiers portent des pantalons à motifs, ça ne me dérange pas. Je ne trouve pas que ce soit un moyen de pression très efficace.
Dans le dossier des fonds de retraite des employés municipaux, je ne sens pas tellement l'appui de la population. Ils passent pour des privilégiés pour beaucoup de monde. On a parfois l'impression qu'ils abusent de leur marge de manoeuvre. Ces caricatures font réagir et choquent le petit travailleur parce qu'il sent une injustice. Il a la perception que ces groupes détiennent trop de pouvoir lorsque vient le temps des négociations. 
Propos recueillis par Normand Provencher