Dominique Brown de Chocolats favoris

«La liberté de choix» pour Dominique Brown

Pour l'entrepreneur Dominique Brown, fondateur de Beenox et aujourd'hui pdg de Chocolats Favoris, l'épargne sert avant tout à réinvestir dans son entreprise.
«Je me suis lancé en affaires plutôt jeune, et l'argent que je faisais au début était pour assurer ma subsistance. Puis, avec le développement de mon entreprise, les bénéfices [y] étaient réinjectés», explique M. Brown. 
La vente de Beenox en 2005 - boîte spécialisée dans la conception de jeux vidéo - aura permis au jeune entrepreneur d'acheter une maison, mais aussi d'investir dans sa nouvelle passion : le chocolat! 
«La plus belle chose que l'argent permet, c'est la liberté de choix dans son travail», souligne M. Brown, qui affirme avoir toujours essayé de vivre en dessous de ses moyens afin de garder un coussin financier. 
Le «char de luxe», ce n'est pas sa priorité. Un peu comme son père, médecin, qui «avait de bons moyens [financiers], mais ne l'a jamais montré. Il n'était pas show off.»
«Je tripe sur la croissance d'entreprise. Je prends des risques dans ma business, mais je ne suis pas très risqué dans mes placements. C'est une façon de sécuriser ma famille», indique le père de quatre enfants, avouant ne pas avoir de plan de retraite.