La conductrice n'aurait pas vu le véhicule lourd parce qu'elle textait, selon nos informations.

La jeune femme qui s'est retrouvée coincée sous un camion aurait été éblouie

Si des témoins disent l'avoir vu texter, la jeune femme qui s'est retrouvée coincée sous un camion semi-remorque du boulevard Wilfrid-Hamel vendredi matin affirme plutôt avoir été éblouie par le soleil.
L'accident est survenu vers 8h45, au moment où le camion reculait pour entrer dans la cour du 3605, boulevard Wilfrid-Hamel, près de Piscines Soucy. La conductrice n'aurait pas vu le véhicule lourd. Des témoins ont affirmé qu'elle avait le cellulaire à la main et qu'elle textait avant l'impact. La voiture s'est ensuite retrouvée sous le camion et des pinces de désincarcération ont été nécessaires pour extirper la jeune femme.
Hors de danger
La police de Québec a interrogé la femme de 28 ans, qui a soutenu que c'est le soleil qui l'a empêchée de voir l'obstacle qui se dressait devant elle.
«Au moment de l'impact, la cause la plus probable de l'accident, c'est l'éblouissement», a indiqué la porte-parole, Christine Lebrasseur. Elle n'exclut cependant pas la possibilité que la victime ait pu texter avant l'accident.
Cette dernière est hors de danger alors qu'elle a subi des blessures au visage ainsi qu'au dos, selon le coordonnateur de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la région de Québec, Martin Bérubé. Elle a été transportée à l'hôpital après avoir passé une vingtaine de minutes dans sa fâcheuse posture.