Trois tenues d'Autrefois Saïgon: une tuniques et cardigan en voilage; une tunique jeune et branchée recouverte d'imprimés métallisés et agencée aux accessoires de fourrure d'Harricana; un  kimono fait de brocart qui remplace élégamment le tailleur pour le boulot.

La griffe Autrefois Saïgon s'urbanise

Sans jamais renier ses racines asiatiques, la griffe de Québec Autrefois Saïgon s'urbanise. Aux indémodables kimonos revisités, la designer Hoang Nguyen a ajouté à sa collection des tuniques et des robes gris acier et métallisé qui rappellent l'architecture de Québec. Un virage contemporain que le public a apprécié lors du défilé de sa collection automne-hiver 2012-2013, présenté lundi soir au Musée national des beaux-arts du Québec.
Ce n'est pas d'hier qu'Hoang Nguyen modernise le style asiatique. Au fil de ses 20 ans de carrière (et des poussières), elle a toujours su renouveler ce style qui fait son image de marque.
Encore cette saison, elle propose à sa clientèle du boulevard René-Lévesque des tuniques et des kimonos adaptés au mode de vie d'aujourd'hui dans des soieries fluides et des brocarts importés de l'Orient. Cela se traduit par des coupes chemisiers, des tuniques courtes à col mao portées sur des leggings ou encore de larges ceintures orientales définissant la taille de ses robes contemporaines.
Et lorsqu'il fera plus froid, la griffe Autrefois Saïgon proposera ses capes et ses manteaux qui s'inscrivent également dans cette vision moderne de l'Asie.
Sur la passerelle de mode, on a aimé le joli clin d'oeil à la tendance écolière du moment avec le faux sac à dos fixé au dos de la canadienne. Sinon, les femmes fidèles à la griffe retrouveront les multiples capes asymétriques qui couvrent avec élégance les tout aussi nombreuses robes offertes dans cette collection.
C'est en fait une soixantaine d'ensembles qui constituent cette collection intitulée Nomade, un nom à l'image de la designer multiculturelle.