Bonhomme était bien sûr présent pour faire lever le party!

La foule s'est fait attendre au défilé

La foule s'est laissée désirer samedi soir au défilé de la haute ville. Le froid glacial qui régnait a retenu les curieux à l'intérieur jusqu'au dernier instant.
«Je trouvais qu'il n'y avait pas beaucoup de monde dans les rues. Mais 15 minutes avant, ça s'est finalement rempli. Les gens qui vivent à proximité ont dû attendre à la dernière minute avant de sortir de chez eux», explique Alexis Levasseur-Dutil, coordonnateur et régisseur des défilés. 
Les inquiétudes des organisateurs se sont dissipées lorsque les chars allégoriques ont commencé à circuler. «Au défilé, c'est rare que les gens ne viennent pas», indique Isabelle Hurtevent, présidente de la 61e édition du Carnaval, qui ajoute que les touristes sont toujours au rendez-vous. «Si le froid rebute quelqu'un, c'est les gens de Québec.» 
Les touristes étaient nombreux samedi soir, et provenaient des quatre coins du globe. Un couple de Hong Kong rencontré sur l'avenue Cartier en était à leur première expérience du Carnaval. «C'est une belle coïncidence, on ne savait pas qu'il y avait un défilé», dit la jeune femme, emmitouflée dans son anorak. Arrivés un peu en avance sur le site, ils ont profité du prédéfilé sur Cartier. 
Si les rues étaient passablement vides avant le défilé, l'avenue Cartier grouillait de monde, venu admirer les performances des jongleurs de feu et écouter la musique du D.J. Mike Sickini. Sur place, des commerces ont dressé des tables à l'extérieur pour servir des boissons alcoolisées, du café et du chocolat chaud aux passants. Une initiative qui en est à sa deuxième année et dont les commerçants profitent. «On affiche déjà complet depuis une semaine et demie», dit Philippe Duplain, gérant du Blaxton, dont la terrasse était ouverte pour l'occasion.
«Les familles venaient ici, dans le secteur et ils attendaient une heure, les bras croisés avec les enfants. On s'est demandé comment on pouvait faire venir les gens un peu plus tôt et les divertir», explique Marc-André Palin, directeur général de la SDC Montcalm. «D'année en année, on veut que l'avenue Cartier devienne LA place pour regarder le défilé à Québec.»
Émerveillement
Les spectateurs n'ont pas été déçus. La parade, qui reprenait les éléments du défilé de la basse ville, a une fois de plus émerveillé les gens. «Bonhomme, c'est le meilleur, mais les loups étaient vraiment impressionnants», s'est exclamé un groupe de onze jeunes de l'Ohio, venus assister au défilé dans le cadre d'un voyage d'immersion française. 
Élément estival au milieu d'une parade dédiée à la nordicité, la Compagnie créole a fait danser les gens sur leur version de Carnaval Mardi gras
Bien au chaud dans leurs costumes, les danseurs et acteurs interagissaient avec les spectateurs qui devaient faire circuler des canots en peluche dans l'assistance. Pour faire face à la température inhospitalière, l'équipe du Carnaval recommandait aux artisans d'appliquer de la Vaseline sur leurs visages et de se munir de pochettes chauffantes. «On n'a eu aucune intervention à faire ce soir [hier] pour les engelures», se réjouit Alexis Levasseur-Dutil, qui s'est dit satisfait du nombre de spectateurs.
Au Carnaval aujourd'hui...
Brunch de Bonhomme
Dès 9h à l'Hôtel Delta
Le Derby Saint-Hubert
De 10h30 à 14h à la place Georges-V