Karine Charbonneau est sortie victorieuse du concours La revengeance des duchesses, hier.

La duchesse de Saint-Sauveur couronnée

Après une chaude lutte pour défendre son duché lors du premier concours underground La revengeance des duchesses, Karine Charbonneau de Saint-Sauveur a été couronnée reine hier soir devant une vingtaine de fans à peine présents au bar La Suite sur la rue Saint-Jean.
«C'est le plus beau jour de ma vie», a déclaré la nouvelle souveraine avec l'humour décalé et grinçant caractéristique de tout l'événement.
Plus de photos ici
La tradition du couronnement d'une reine au Carnaval de Québec a été abolie en 1996, après 42 ans d'existence. Nullement associée au Carnaval de Québec, cette nouvelle version Web et plus actuelle se voulait plutôt une satire des diktats imposés par les concours de beauté.
Quelque 7000 votes
Karine a été choisie parmi onze aspirantes, chacune représentant un quartier de la ville de Québec. Plus de 14 000 personnes ont visité leur blogue qui relatait leurs péripéties et leurs apparitions publiques en photos, images et textes.
Selon les organisateurs, plus de 7000 personnes ont voté pour élire leur duchesse préférée. Fidèle à la tradition, c'est un tirage au sort proportionnel au nombre de votes qui a déterminé la gagnante.
«Ç'a très bien marché, au-delà de nos attentes même. Nous sommes très satisfaits de la participation du public!» a souligné la journaliste Marjorie Champagne, conceptrice du projet avec François Mercier, l'infographiste derrière leur blogue.
Les deux concepteurs du projet ont mis plus d'un an à recruter sur Facebook des blogueuses prêtes à participer bénévolement. Devant le succès de cette première, Mme Champagne compte récidiver l'an prochain, mais en incluant davantage d'activités.
«Il y a un engouement pour ce genre d'événement, croit Mme Champagne. Les gens sont nostalgiques et veulent entendre parler de leur quartier pendant le Carnaval. On a senti qu'ils aimeraient être impliqués davantage, surtout en basse ville, alors c'est certain qu'on va recommencer l'an prochain», a-t-elle conclu.